"Cela fait toujours du bien de gagner rapidement dans la saison car cela montre que le travail effectué durant l'hiver a porté ses fruits", a déclaré Wellens à L'Equipe TV après la course. "Je savais que ce serait une journée difficile avec quelques ascensions difficiles dans les premiers kilomètres. Je voulais partir dans l'échappée mais elle a mis du temps à se former. Il y avait quelques bons coureurs devant et il y avait de grandes chances que l'échappe arrive au bout. Dans la dernière descente, j'ai su creuser un écart et c'était un contre-la-montre jusqu'à la ligne d'arrivée." Le Limbourgeois avait placé son attaque à 15 kilomètres de l'arrivée, peu avant une chute de Michal Kwiatkowski dans la descente. "Il y avait du goudron sur la route et je pouvais à peine rester droit. J'ai eu la chance de voir que le moto devant avait des problèmes d'adhérence et j'étais donc très prudent." Avant les deux dernières étapes, Wellens compte 44 secondes d'avance sur Edward Theuns au classement général. Samedi, c'est une étape avec 2.100 mètres de dénivelé positif qui attend les coureurs avant un contre-la-montre de 11 km dimanche. "Ce sera difficile de gagner plus de temps samedi", a-t-il reconnu. "Je vais donc essayer de maintenir cet écart jusqu'à dimanche. Si j'ai de bonnes jambes, cet écart doit en principe être suffisant sur un parcours qui me convient. Il faudra d'abord contrôler la course samedi et j'espère que ce ne sera pas trop le chaos." (Belga)

"Cela fait toujours du bien de gagner rapidement dans la saison car cela montre que le travail effectué durant l'hiver a porté ses fruits", a déclaré Wellens à L'Equipe TV après la course. "Je savais que ce serait une journée difficile avec quelques ascensions difficiles dans les premiers kilomètres. Je voulais partir dans l'échappée mais elle a mis du temps à se former. Il y avait quelques bons coureurs devant et il y avait de grandes chances que l'échappe arrive au bout. Dans la dernière descente, j'ai su creuser un écart et c'était un contre-la-montre jusqu'à la ligne d'arrivée." Le Limbourgeois avait placé son attaque à 15 kilomètres de l'arrivée, peu avant une chute de Michal Kwiatkowski dans la descente. "Il y avait du goudron sur la route et je pouvais à peine rester droit. J'ai eu la chance de voir que le moto devant avait des problèmes d'adhérence et j'étais donc très prudent." Avant les deux dernières étapes, Wellens compte 44 secondes d'avance sur Edward Theuns au classement général. Samedi, c'est une étape avec 2.100 mètres de dénivelé positif qui attend les coureurs avant un contre-la-montre de 11 km dimanche. "Ce sera difficile de gagner plus de temps samedi", a-t-il reconnu. "Je vais donc essayer de maintenir cet écart jusqu'à dimanche. Si j'ai de bonnes jambes, cet écart doit en principe être suffisant sur un parcours qui me convient. Il faudra d'abord contrôler la course samedi et j'espère que ce ne sera pas trop le chaos." (Belga)