"Les joueurs sont conscients qu'atteindre la phase de groupe serait un énorme 'boost'. Nous sommes très proches. Tout le monde veut atteindre cet objectif. Nous avons travaillé dur la saison passée et espérons être récompensés avec la Ligue des Champions", a résumé l'ancien Diable Rouge, mardi, à la Ghelamco Arena. "Kiev est un bon adversaire, toujours à l'affût d'une contre-attaque. Nous devons jouer de manière intelligente et garder la tête froide. Nous avons certainement une chance, je pense." Monté au jeu contre Mouscron et le Rapid Vienne, Vadis devrait retrouver le onze de base lors de l'important match aller. "Je ne suis pas encore à cent pour-cent: je n'ai pas encore eu beaucoup d'entraînements et je ressens la succession des rencontres. Ce match à Mouscron représentait un pas dans la bonne direction, je suis heureux d'avoir pu prendre du temps de jeu. Si je peux déjà tenir nonante minutes? Nous verrons le match que ce sera et comment il se déroulera." La Gantoise vise une deuxième participation à la phase de groupes de la Ligue des Champions, après une campagne réussie sous les ordres de Hein Vanhaezebrouck en 2015-2016. Vadis a lui pris part à deux campagnes, avec le Legia Varsovie et l'Olympiacos. "C'est la meilleure compétition qui existe et c'est pourquoi il est si agréable d'y participer en tant que joueur. C'est une expérience totale: l'ambiance autour des rencontres, les beaux stades, les déplacements, les meilleurs joueurs du monde." Avec deux victoires de suite, la promotion comme entraîneur principal de Wim De Decker semble faire du bien aux Buffalos, même si les vice-champions d'Ukraine seront probablement d'un autre niveau. "Il y a des gars qui revivent, on le remarque sur le terrain, et c'est bon pour la confiance en soi. Tu dois gagner des rencontres et la confiance revient forcément." (Belga)

"Les joueurs sont conscients qu'atteindre la phase de groupe serait un énorme 'boost'. Nous sommes très proches. Tout le monde veut atteindre cet objectif. Nous avons travaillé dur la saison passée et espérons être récompensés avec la Ligue des Champions", a résumé l'ancien Diable Rouge, mardi, à la Ghelamco Arena. "Kiev est un bon adversaire, toujours à l'affût d'une contre-attaque. Nous devons jouer de manière intelligente et garder la tête froide. Nous avons certainement une chance, je pense." Monté au jeu contre Mouscron et le Rapid Vienne, Vadis devrait retrouver le onze de base lors de l'important match aller. "Je ne suis pas encore à cent pour-cent: je n'ai pas encore eu beaucoup d'entraînements et je ressens la succession des rencontres. Ce match à Mouscron représentait un pas dans la bonne direction, je suis heureux d'avoir pu prendre du temps de jeu. Si je peux déjà tenir nonante minutes? Nous verrons le match que ce sera et comment il se déroulera." La Gantoise vise une deuxième participation à la phase de groupes de la Ligue des Champions, après une campagne réussie sous les ordres de Hein Vanhaezebrouck en 2015-2016. Vadis a lui pris part à deux campagnes, avec le Legia Varsovie et l'Olympiacos. "C'est la meilleure compétition qui existe et c'est pourquoi il est si agréable d'y participer en tant que joueur. C'est une expérience totale: l'ambiance autour des rencontres, les beaux stades, les déplacements, les meilleurs joueurs du monde." Avec deux victoires de suite, la promotion comme entraîneur principal de Wim De Decker semble faire du bien aux Buffalos, même si les vice-champions d'Ukraine seront probablement d'un autre niveau. "Il y a des gars qui revivent, on le remarque sur le terrain, et c'est bon pour la confiance en soi. Tu dois gagner des rencontres et la confiance revient forcément." (Belga)