"Je suis très contente de m'être qualifiée", a confié l'Américaine. "Ce fut un petit peu chahuté dans le deuxième set, mais dans l'ensemble, j'ai livré un match solide. La combativité était au rendez-vous. Je me souviens que lorsque je l'avais affrontée, je n'étais encore qu'une petite nouvelle, heureuse de se retrouver sur le court face à la n°1 mondiale. Aujourd'hui la dynamique a changé. J'étais supposée gagner. Je suis devenue plus mature et je suis très satisfaite des progrès réalisés ces derniers temps". Il s'agira du deuxième duel en à peine plus de quinze jours sur le circuit entre Elise Mertens et Sloane Stephens. Et il aura un petit parfum de revanche pour la Floridienne, car à Cincinnati, en huitièmes de finale, c'est la n°1 belge qui l'avait emporté, 7-6 (10/8), 6-2. "Je n'avais pas disputé un mauvais match. J'avais même eu des balles de set dans la première manche. Mais j'étais très fatiguée après Montréal (NdlR : elle s'était inclinée en finale contre Simona Halep) et je n'ai pas bien exécuté mon plan de jeu. J'étais un peu cuite, en fait", sourit la native de Plantation. "Je ne me suis d'ailleurs pas trop arrêtée sur cette défaite. Si elle avait bien servi ? Je ne m'en souviens plus. En revanche, je sais que c'est une grande compétitrice. Dimanche, je vais faire le maximum. Mes jambes sont en tout cas nettement plus fraîches que lorsque je l'avais affrontée..." (Belga)

"Je suis très contente de m'être qualifiée", a confié l'Américaine. "Ce fut un petit peu chahuté dans le deuxième set, mais dans l'ensemble, j'ai livré un match solide. La combativité était au rendez-vous. Je me souviens que lorsque je l'avais affrontée, je n'étais encore qu'une petite nouvelle, heureuse de se retrouver sur le court face à la n°1 mondiale. Aujourd'hui la dynamique a changé. J'étais supposée gagner. Je suis devenue plus mature et je suis très satisfaite des progrès réalisés ces derniers temps". Il s'agira du deuxième duel en à peine plus de quinze jours sur le circuit entre Elise Mertens et Sloane Stephens. Et il aura un petit parfum de revanche pour la Floridienne, car à Cincinnati, en huitièmes de finale, c'est la n°1 belge qui l'avait emporté, 7-6 (10/8), 6-2. "Je n'avais pas disputé un mauvais match. J'avais même eu des balles de set dans la première manche. Mais j'étais très fatiguée après Montréal (NdlR : elle s'était inclinée en finale contre Simona Halep) et je n'ai pas bien exécuté mon plan de jeu. J'étais un peu cuite, en fait", sourit la native de Plantation. "Je ne me suis d'ailleurs pas trop arrêtée sur cette défaite. Si elle avait bien servi ? Je ne m'en souviens plus. En revanche, je sais que c'est une grande compétitrice. Dimanche, je vais faire le maximum. Mes jambes sont en tout cas nettement plus fraîches que lorsque je l'avais affrontée..." (Belga)