"Ce fut un match extrêmement serré, du début à la fin", a confié la Limbourgeoise, 23 ans, n°7 de la discipline, en conférence de presse, après leur victoire. "Je pense que nous avons fait la différence simplement en continuant à croire en nous, en jouant de manière agressive et en restant positives. Nous avions déjà été tout près une ou deux fois, avec un quart de finale à Wimbledon et une demi-finale à Roland Garros. C'est donc très chouette d'atteindre la finale. Nous sommes très heureuses, mais ce n'est pas fini. Nous allons tout faire pour aller jusqu'au bout dimanche." C'est la première fois depuis dix ans que la Belgique est représentée en finale d'un double en Grand Chelem. À l'époque, Dick Norman s'était incliné à Roland Garros, aux côtés du Sud-Africain Wesley Moodie, contre le Tchèque Lukas Dlouhy et l'Indien Leader Paes. Dimanche à New York, Elise Mertens et Aryna Sabalenka défieront la Biélorusse Victoria Azarenka et l'Australienne Ashleigh Barty, tenante du titre après sa victoire l'an dernier en compagnie de l'Américaine Coco Vandeweghe. "Nous les avons déjà rencontrées une fois (NDLR: et battues en demi-finale à Miami)", a poursuivi la n°1 belge. "Elles ont gagné leurs derniers matches assez facilement et nous allons bien étudier leur jeu afin de casser leur rythme", a-t-elle ajouté. "Tant que nous parvenons à rester dans le match, tant que nous nous focalisons sur notre jeu et sur l'importance d'être agressives, je pense que nous avons de bonnes chances de gagner beaucoup de matches", a déclaré sa partenaire de 21 ans Aryna Sabalenka. (Belga)