Sabalenka a pu compter sur son service pour dominer le début du match (4-1). Mais la jeune Canadienne, 73e joueuse mondiale, ne s'en est pas laissée compter et a finalement réussi à rééquilibrer les débats (4-4). Le premier set est ainsi resté accroché jusqu'à son terme et c'est au tie-break que la décision s'est faite. Dans ce premier moment important de la partie, c'est l'insouciance de Fernandez, l'une des révélations du tournoi, qui a payé alors que Sabalenka a craqué (7-6). Piquée au vif, Sabalenka a entamé le second set avec la même détermination qu'en début de rencontre, lui permettant de prendre d'emblée l'avance (0-2). Si la Canadienne a, à nouveau, inversé la tendance (3-2), la numéro 2 mondiale n'a pas laissé filé ce second set (4-6). Dans la troisième et dernière manche, la fougue de Fernandez a, une nouvelle fois, surmonté la puissance de Sabalenka. La joueuse de 19 ans a pu compter sur son enthousiasme et celui du public de Flushing Meadows pour prendre un avantage important (4-2) et de clore le match quelques instants plus tard (6-4). Leylah Fernandez, 19 ans, est l'une des révélations de cette édition de l'US Open. Dans les tours précédents, la jeune joueuse s'est notamment payée le scalp de l'Ukrainienne Elina Svitalina (N.5), de l'Allemande Angélique Kerber (N.18) et de la Japonaise Naomi Osaka (N.3), tenante du titre. La Biélorusse avait quant à elle éliminé la Belge Elise Mertens en huitième de finale. Elle n'a encore jamais réussi à décrocher le titre en simple dames à l'US Open, devant se contenter actuellement d'un titre en double en 2019. L'autre demi-finale opposera, plus tard dans la journée, la jeune Britannique Emma Raducanu, l'autre sensation du tournoi, à la Grecque Maria Sakkari. (Belga)

Sabalenka a pu compter sur son service pour dominer le début du match (4-1). Mais la jeune Canadienne, 73e joueuse mondiale, ne s'en est pas laissée compter et a finalement réussi à rééquilibrer les débats (4-4). Le premier set est ainsi resté accroché jusqu'à son terme et c'est au tie-break que la décision s'est faite. Dans ce premier moment important de la partie, c'est l'insouciance de Fernandez, l'une des révélations du tournoi, qui a payé alors que Sabalenka a craqué (7-6). Piquée au vif, Sabalenka a entamé le second set avec la même détermination qu'en début de rencontre, lui permettant de prendre d'emblée l'avance (0-2). Si la Canadienne a, à nouveau, inversé la tendance (3-2), la numéro 2 mondiale n'a pas laissé filé ce second set (4-6). Dans la troisième et dernière manche, la fougue de Fernandez a, une nouvelle fois, surmonté la puissance de Sabalenka. La joueuse de 19 ans a pu compter sur son enthousiasme et celui du public de Flushing Meadows pour prendre un avantage important (4-2) et de clore le match quelques instants plus tard (6-4). Leylah Fernandez, 19 ans, est l'une des révélations de cette édition de l'US Open. Dans les tours précédents, la jeune joueuse s'est notamment payée le scalp de l'Ukrainienne Elina Svitalina (N.5), de l'Allemande Angélique Kerber (N.18) et de la Japonaise Naomi Osaka (N.3), tenante du titre. La Biélorusse avait quant à elle éliminé la Belge Elise Mertens en huitième de finale. Elle n'a encore jamais réussi à décrocher le titre en simple dames à l'US Open, devant se contenter actuellement d'un titre en double en 2019. L'autre demi-finale opposera, plus tard dans la journée, la jeune Britannique Emma Raducanu, l'autre sensation du tournoi, à la Grecque Maria Sakkari. (Belga)