"Au tout début du troisième set, j'ai frappé un service et je ne me suis plus jamais senti bien par la suite", a raconté le droitier de Canberra, qui écopa au passage d'un point de pénalité pour avoir fracassé une raquette de rage. "Après la perte du premier set, je savais que je devais me secouer. Mais j'ai disputé un excellent deuxième set et tout allait bien. Et puis, je ne sais pas. Quelque chose n'allait plus bien au niveau de mon bras. Il était totalement engourdi. Pas cassé, mais raide. Cela ne me surprend pas. J'ai eu une année calamiteuse en Grand Chelem", soupire-t-il. "C'est l'histoire de ma carrière. J'aurai de bonnes semaines et de mauvaises semaines. Ce sont les montagnes russes". Le cas de Nick Kyrgios intéresse évidemment au plus haut point la Belgique, dans la mesure où d'ici une quinzaine de jours, l'Australie se produira à Bruxelles dans le cadre des demi-finales du Groupe Mondial de la Coupe Davis. L'enfant terrible du tennis australien sera-t-il dès lors de la partie ? "Au moins, j'aurai du temps devant moi désormais. La Coupe Davis est l'une de mes priorités cette année", a-t-il poursuivi. "Je l'ai placée tout en haut de ma liste. Je me suis beaucoup investi dans la Coupe Davis cette année. J'ai été disponible pour chaque rencontre. J'ai fait énormément d'efforts et nous avons très bien joué jusqu'à présent. C'est mon objectif de gagner la Coupe Davis. On verra"., conclut-il. (Belga)

"Au tout début du troisième set, j'ai frappé un service et je ne me suis plus jamais senti bien par la suite", a raconté le droitier de Canberra, qui écopa au passage d'un point de pénalité pour avoir fracassé une raquette de rage. "Après la perte du premier set, je savais que je devais me secouer. Mais j'ai disputé un excellent deuxième set et tout allait bien. Et puis, je ne sais pas. Quelque chose n'allait plus bien au niveau de mon bras. Il était totalement engourdi. Pas cassé, mais raide. Cela ne me surprend pas. J'ai eu une année calamiteuse en Grand Chelem", soupire-t-il. "C'est l'histoire de ma carrière. J'aurai de bonnes semaines et de mauvaises semaines. Ce sont les montagnes russes". Le cas de Nick Kyrgios intéresse évidemment au plus haut point la Belgique, dans la mesure où d'ici une quinzaine de jours, l'Australie se produira à Bruxelles dans le cadre des demi-finales du Groupe Mondial de la Coupe Davis. L'enfant terrible du tennis australien sera-t-il dès lors de la partie ? "Au moins, j'aurai du temps devant moi désormais. La Coupe Davis est l'une de mes priorités cette année", a-t-il poursuivi. "Je l'ai placée tout en haut de ma liste. Je me suis beaucoup investi dans la Coupe Davis cette année. J'ai été disponible pour chaque rencontre. J'ai fait énormément d'efforts et nous avons très bien joué jusqu'à présent. C'est mon objectif de gagner la Coupe Davis. On verra"., conclut-il. (Belga)