"C'est une belle surprise", a-t-elle confié après sa victoire. "Je n'avais pas très bien joué les semaines précédentes et je partais dès lors un peu dans l'inconnu. Je n'avais de très bonnes sensations. Elle avait atteint les demi-finales ici l'an dernier (Vandeweghe s'était inclinée contre sa compatriote Madison Keys, NDLR), mais je savais qu'elle avait des soucis à la cheville. Et puis, de toute manière, je n'avais rien à perdre." Coco Vandeweghe, qui a des origines belges, s'était effectivement blessée à la cheville à Wimbledon lors de son premier tour contre la Tchèque Katerina Siniakova. Et elle avait encore subi une rechute, la semaine dernière, à New Haven contre la Slovaque Magdalena Rybarikova. La New-Yorkaise a encore dû faire appel à plusieurs reprises à la kiné dans la deuxième manche dans la fournaise de Flushing Meadows. "Je me disais que si je parvenais à dérégler son jeu, j'aurais une chance", a ajouté Flipper, qui n'a commis que 19 fautes directes, contre 35 à son adversaire, et est venue gagner 10 points sur 15 au filet. "Il fallait que je me lâche et au final, j'ai bien servi et j'ai livré un très bon match." Kirsten Flipkens affrontera jeudi la numéro 1 serbe Aleksandra Krunic (WTA 49), 25 ans. (Belga)

"C'est une belle surprise", a-t-elle confié après sa victoire. "Je n'avais pas très bien joué les semaines précédentes et je partais dès lors un peu dans l'inconnu. Je n'avais de très bonnes sensations. Elle avait atteint les demi-finales ici l'an dernier (Vandeweghe s'était inclinée contre sa compatriote Madison Keys, NDLR), mais je savais qu'elle avait des soucis à la cheville. Et puis, de toute manière, je n'avais rien à perdre." Coco Vandeweghe, qui a des origines belges, s'était effectivement blessée à la cheville à Wimbledon lors de son premier tour contre la Tchèque Katerina Siniakova. Et elle avait encore subi une rechute, la semaine dernière, à New Haven contre la Slovaque Magdalena Rybarikova. La New-Yorkaise a encore dû faire appel à plusieurs reprises à la kiné dans la deuxième manche dans la fournaise de Flushing Meadows. "Je me disais que si je parvenais à dérégler son jeu, j'aurais une chance", a ajouté Flipper, qui n'a commis que 19 fautes directes, contre 35 à son adversaire, et est venue gagner 10 points sur 15 au filet. "Il fallait que je me lâche et au final, j'ai bien servi et j'ai livré un très bon match." Kirsten Flipkens affrontera jeudi la numéro 1 serbe Aleksandra Krunic (WTA 49), 25 ans. (Belga)