"J'aime bien jouer en double, même si ce n'est pas toujours facile à combiner avec le simple", a-t-elle raconté après son triomphe. "Je pense aussi que c'est un bon moyen de progresser en simple, avec l'importance du service, des réflexes au filet, et même des retours. De plus en plus de grands noms en simple jouent d'ailleurs en double. Et bien entendu, quand il s'agit d'un Grand Chelem, on veut gagner des matches. On veut ce titre et on est impliquée à 100%." Ce titre, Elise Mertens et Aryna Sabalenka l'ont donc décroché dimanche à Flushing Meadows. Et il vaut à la native de Louvain, N.7 de la discipline à l'entame du tournoi, de grimper à la 2e place du classement mondial, devant la Française Kristina Mladenovic et la Hongroise Timea Babos, lauréates à Roland Garros, mais à distance encore respectable - plus de 1.000 points - de la Tchèque Barbora Strycova. "C'est chouette", a-t-elle poursuivi. "Et c'est clairement un gros objectif de devenir N.1. Mais je ne vais pas modifier mon programme pour autant. La priorité reste le simple. En outre, j'ai gagné à Wuhan l'an dernier et atteint les demi-finales à Pékin (avec la Néerlandaise Demi Schuurs, ndlr). Je devrai donc faire mieux. On verra quels tournois nous allons jouer ensemble dans les semaines à venir. Je ne sais pas encore", a-t-elle conclu. "Tu deviendras N.1", a ajouté sa partenaire Aryna Sabalenka. (Belga)