"J'ai nettement mieux joué", a confié Elise Mertens, 25 ans, 16e mondiale. "Le premier set ne fut pas si évident que cela, mais j'ai affiché bien plus de régularité que lors de mon premier tour. Mes balles faisaient également plus mal à l'adversaire. Mon premier match, c'est un match à oublier. En tout cas sur le plan tennistique. Mais j'en ai tiré les leçons et je pense que c'était la bonne chose à faire. Là, j'ai le sentiment d'être entrée dans le tournoi. J'ai plus de confiance J'ai aussi réussi à jouer de manière plus libérée. Et cela aide vraiment". Elise Mertens en aura en tout cas bien besoin si elle veut faire un bout de chemin sur les courts en ciment de Flushing Meadows, où elle reste sur une accession en quart de finale l'an dernier. C'est que vendredi, la Belge rencontrera la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 21), 27 ans, quart de finaliste du dernier Wimbledon. "Je m'attends à un match difficile, car c'est une joueuse qui a réalisé une belle progression ces dernières années", a estimé Elise Mertens. "Je ne l'ai encore jamais rencontrée, mais je sais que c'est une fille qui est très adroite. Elle a une bonne main et elle est assez puissante. Elle peut décocher de grandes frappes d'un peu partout. Je vais devoir tâcher de la faire courir et la sortir de sa zone de confort, car elle n'est pas toujours très stable mentalement. Elle a déjà réalisé de brillantes choses pour le tennis tunisien et africain et j'ai beaucoup de respect pour elle". (Belga)

"J'ai nettement mieux joué", a confié Elise Mertens, 25 ans, 16e mondiale. "Le premier set ne fut pas si évident que cela, mais j'ai affiché bien plus de régularité que lors de mon premier tour. Mes balles faisaient également plus mal à l'adversaire. Mon premier match, c'est un match à oublier. En tout cas sur le plan tennistique. Mais j'en ai tiré les leçons et je pense que c'était la bonne chose à faire. Là, j'ai le sentiment d'être entrée dans le tournoi. J'ai plus de confiance J'ai aussi réussi à jouer de manière plus libérée. Et cela aide vraiment". Elise Mertens en aura en tout cas bien besoin si elle veut faire un bout de chemin sur les courts en ciment de Flushing Meadows, où elle reste sur une accession en quart de finale l'an dernier. C'est que vendredi, la Belge rencontrera la Tunisienne Ons Jabeur (WTA 21), 27 ans, quart de finaliste du dernier Wimbledon. "Je m'attends à un match difficile, car c'est une joueuse qui a réalisé une belle progression ces dernières années", a estimé Elise Mertens. "Je ne l'ai encore jamais rencontrée, mais je sais que c'est une fille qui est très adroite. Elle a une bonne main et elle est assez puissante. Elle peut décocher de grandes frappes d'un peu partout. Je vais devoir tâcher de la faire courir et la sortir de sa zone de confort, car elle n'est pas toujours très stable mentalement. Elle a déjà réalisé de brillantes choses pour le tennis tunisien et africain et j'ai beaucoup de respect pour elle". (Belga)