Alors qu'il était confortablement en tête vendredi soir avec quatre longueurs d'avance, Dustin Johnson, le N.1 mondial, a dilapidé son avantage au terme d'une journée chaotique, signant six bogeys et un double bogey, rendant une carte de 77 (+7). Dans des conditions de jeu extrèmement rapides et compliquées à cause de nombreuses rafales de vent, les premiers golfeurs à s'élancer samedi ont été les seuls à pouvoir tirer leur épingle du jeu. Berger et Finau, 45e vendredi soir, ont rallié le club-house en 66 coups, soit 4 sous le par, pour se porter en tête. Koepka, tenant du titre à l'US Open, a lui limité la casse avec deux birdies et quatre bogeys et rendu une carte de 72 (+ 2), lui permettant de rester en haut du classement. Le quatuor compte, à la veille de l'épilogue, une longueur d'avance sur l'Anglais Justin Rose et deux sur le Suédois Henrik Stenson. (Belga)

Alors qu'il était confortablement en tête vendredi soir avec quatre longueurs d'avance, Dustin Johnson, le N.1 mondial, a dilapidé son avantage au terme d'une journée chaotique, signant six bogeys et un double bogey, rendant une carte de 77 (+7). Dans des conditions de jeu extrèmement rapides et compliquées à cause de nombreuses rafales de vent, les premiers golfeurs à s'élancer samedi ont été les seuls à pouvoir tirer leur épingle du jeu. Berger et Finau, 45e vendredi soir, ont rallié le club-house en 66 coups, soit 4 sous le par, pour se porter en tête. Koepka, tenant du titre à l'US Open, a lui limité la casse avec deux birdies et quatre bogeys et rendu une carte de 72 (+ 2), lui permettant de rester en haut du classement. Le quatuor compte, à la veille de l'épilogue, une longueur d'avance sur l'Anglais Justin Rose et deux sur le Suédois Henrik Stenson. (Belga)