"C'est vrai que cela fait un peu peur, car on ne sait pas qui cela peut toucher", a expliqué le N.1 belge. "Heureusement, je n'ai pas été contact avec Benoît. Je ne me suis pas entraîné avec lui cette fois-ci, mais cela aurait pu arriver. J'aurais pu passer du temps avec lui, il y a des joueurs qui l'ont fait (il a été demandé notamment à Richard Gasquet et Adrian Mannarino de rester confinés, ndlr). Maintenant, j'imagine que son cas va être analysé et tout le monde est en attente de la décision du département de la santé ici. J'espère qu'il n'y aura pas d'autre mauvaise nouvelle, mais avoir déjà un joueur positif dans la bulle, c'est inquiétant." Si David Goffin n'a pas été en contact direct avec Benoît Paire, il a toutefois rencontré la semaine dernière, au deuxième tour du tournoi ATP de Cincinnati, délocalisé à New York, le Croate Borna Coric (ATP.33) contre lequel le Français, malade, avait abandonné la veille après la perte du premier set 6-0. "C'est vrai qu'ils ont joué l'un contre l'autre et que moi j'ai affronté Borna dans la foulée", a-t-il admis. "Mais je ne sais pas jusqu'où ils vont remonter. Il va évidemment y avoir une enquête. Maintenant, si on commence comme ça, on peut remonter jusqu'à la moitié du tableau. Je ne sais pas où ils vont couper la chaîne. Pourtant, j'ai le sentiment que tout est mis en ?uvre ici par l'organisation pour éviter ce genre de situation. Le staff est très attentif à ce que les joueurs respectent le protocole et même l'ordinateur depuis lequel je vous parle est désinfecté à chaque fois. Pour ma part, j'ai déjà été testé six fois depuis mon arrivée. J'imagine que d'ici 24 heures, nous aurons plus de nouvelles." (Belga)

"C'est vrai que cela fait un peu peur, car on ne sait pas qui cela peut toucher", a expliqué le N.1 belge. "Heureusement, je n'ai pas été contact avec Benoît. Je ne me suis pas entraîné avec lui cette fois-ci, mais cela aurait pu arriver. J'aurais pu passer du temps avec lui, il y a des joueurs qui l'ont fait (il a été demandé notamment à Richard Gasquet et Adrian Mannarino de rester confinés, ndlr). Maintenant, j'imagine que son cas va être analysé et tout le monde est en attente de la décision du département de la santé ici. J'espère qu'il n'y aura pas d'autre mauvaise nouvelle, mais avoir déjà un joueur positif dans la bulle, c'est inquiétant." Si David Goffin n'a pas été en contact direct avec Benoît Paire, il a toutefois rencontré la semaine dernière, au deuxième tour du tournoi ATP de Cincinnati, délocalisé à New York, le Croate Borna Coric (ATP.33) contre lequel le Français, malade, avait abandonné la veille après la perte du premier set 6-0. "C'est vrai qu'ils ont joué l'un contre l'autre et que moi j'ai affronté Borna dans la foulée", a-t-il admis. "Mais je ne sais pas jusqu'où ils vont remonter. Il va évidemment y avoir une enquête. Maintenant, si on commence comme ça, on peut remonter jusqu'à la moitié du tableau. Je ne sais pas où ils vont couper la chaîne. Pourtant, j'ai le sentiment que tout est mis en ?uvre ici par l'organisation pour éviter ce genre de situation. Le staff est très attentif à ce que les joueurs respectent le protocole et même l'ordinateur depuis lequel je vous parle est désinfecté à chaque fois. Pour ma part, j'ai déjà été testé six fois depuis mon arrivée. J'imagine que d'ici 24 heures, nous aurons plus de nouvelles." (Belga)