"J'ai des douleurs en dessous du genou", a-t-il expliqué aux médias belges après son élimination. "C'est une périostite, voire une fracture de fatigue. Sur chaque appui, je le sens. Ce n'est pas agréable. Moralement, c'est difficile. Cela me fait mal et cela me fait un peu perdre confiance dans mes frappes. Je joue avec le frein à main. Et cela a évidemment un impact direct sur mon jeu. Je n'arrive pas à me libérer pour développer mon meilleur tennis." Encore huitième de finaliste l'an dernier, battu en quatre sets par le Canadien Denis Shapovalov, David Goffin risque fort de sortir du top 30 à l'ATP pour la première fois depuis le mois de juin 2019. Ce sera, cela dit, le cadet des soucis du N.1 belge, qui ne pouvait pas dire quand il remontera sur un court de tennis. "Non, je ne sais pas. On verra bien, en rentrant en Belgique", a-t-il poursuivi. "Là, on a fait le maximum, avec mon staff, pour que je puisse jouer, et que j'aie le moins mal possible. Mais cela ne guérira pas tant que je tenterai de continuer à jouer en étant blessé. Il va donc falloir prendre du repos. Je ne sais pas pendant combien de temps, mais je prendrai le temps qu'il faut. Je ne reviendrai pas tant que je ressentirai des douleurs", a-t-il conclu. (Belga)

"J'ai des douleurs en dessous du genou", a-t-il expliqué aux médias belges après son élimination. "C'est une périostite, voire une fracture de fatigue. Sur chaque appui, je le sens. Ce n'est pas agréable. Moralement, c'est difficile. Cela me fait mal et cela me fait un peu perdre confiance dans mes frappes. Je joue avec le frein à main. Et cela a évidemment un impact direct sur mon jeu. Je n'arrive pas à me libérer pour développer mon meilleur tennis." Encore huitième de finaliste l'an dernier, battu en quatre sets par le Canadien Denis Shapovalov, David Goffin risque fort de sortir du top 30 à l'ATP pour la première fois depuis le mois de juin 2019. Ce sera, cela dit, le cadet des soucis du N.1 belge, qui ne pouvait pas dire quand il remontera sur un court de tennis. "Non, je ne sais pas. On verra bien, en rentrant en Belgique", a-t-il poursuivi. "Là, on a fait le maximum, avec mon staff, pour que je puisse jouer, et que j'aie le moins mal possible. Mais cela ne guérira pas tant que je tenterai de continuer à jouer en étant blessé. Il va donc falloir prendre du repos. Je ne sais pas pendant combien de temps, mais je prendrai le temps qu'il faut. Je ne reviendrai pas tant que je ressentirai des douleurs", a-t-il conclu. (Belga)