Bemelmans, battu au 3e tour des qualifications, avait déjà bénéficié de ce statut de lucky loser à Roland-Garros, où il avait atteint le 2e tour. A New York, il figurait au 3e rang des joueurs les mieux classés pour être repris derrière le Canadien Peter Polansky (ATP 110) et l'Italien Lorenzo Sonego (ATP 113). Le Limbourgeois de 30 ans a finalement profité du forfait de l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez pour intégrer le tableau. Bemelmans, dont c'est la 6e participation de rang en Grand Chelem, n'a plus perdu au premier tour d'un tournoi majeur depuis sa défaite contre Lucas Pouille à New York il y a un an. Ce sera le premier duel entre Bemelmans et Munar, jeune Espagnol de 21 ans formé à l'académie de Rafael Nadal. Le match aura lieu en deuxième lieu sur le court N.14. En cas de victoire, le N.2 belge défiera le vainqueur du duel argentin entre Diego Schwartzman (ATP 13/N.13) et Federico Delbonis (ATP 111). Mardi, David Goffin (ATP 10) débutera lui aussi son tournoi, opposé à l'Italien Federico Gaio (ATP 241), issu des qualifications. (Belga)

Bemelmans, battu au 3e tour des qualifications, avait déjà bénéficié de ce statut de lucky loser à Roland-Garros, où il avait atteint le 2e tour. A New York, il figurait au 3e rang des joueurs les mieux classés pour être repris derrière le Canadien Peter Polansky (ATP 110) et l'Italien Lorenzo Sonego (ATP 113). Le Limbourgeois de 30 ans a finalement profité du forfait de l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez pour intégrer le tableau. Bemelmans, dont c'est la 6e participation de rang en Grand Chelem, n'a plus perdu au premier tour d'un tournoi majeur depuis sa défaite contre Lucas Pouille à New York il y a un an. Ce sera le premier duel entre Bemelmans et Munar, jeune Espagnol de 21 ans formé à l'académie de Rafael Nadal. Le match aura lieu en deuxième lieu sur le court N.14. En cas de victoire, le N.2 belge défiera le vainqueur du duel argentin entre Diego Schwartzman (ATP 13/N.13) et Federico Delbonis (ATP 111). Mardi, David Goffin (ATP 10) débutera lui aussi son tournoi, opposé à l'Italien Federico Gaio (ATP 241), issu des qualifications. (Belga)