Après la Roumaine Simona Halep, N.1, au premier tour et la Danoise Caroline Wozniacki, N.2, au deuxième, Kerber est la troisième des quatre premières joueuses mondiales à avoir déjà pris la porte de l'édition 2018 de l'US Open. Victorieuse à Flushing Meadows il y a deux ans et sacrée à Wimbledon mi-juillet, Kerber (30 ans) avait au moins atteint les quarts de finale dans les trois premières levées du Grand Chelem de la saison. Cibulkova, 29 ans, finaliste à Melbourne en 2014, affrontera pour une place en quarts l'Américaine Madison Keys (WTA 14), 23 ans, finaliste sortante, qui a pour sa part pris le dessus, 4-6, 6-1, 6-2, sur la Serbe Aleksandra Krunic (WTA 49). Caroline Garcia (WTA 6), 24 ans, dernière Française en lice, a trébuché face à l'Espagnole Carla Suarez Navarro (ATP 24), qui l'a en effet battue en trois sets: 5-7, 6-4, 7-6 (7/4). La numéro un française qui a multiplié les fautes directes (46 !) peine à franchir un cap dans les grands rendez-vous après son quart de finale à Roland-Garros et sa demi-finale au Masters en 2017. Cette saison, elle s'est inclinée en huitièmes de finale à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, et dès le premier tour à Wimbledon. (Belga)

Après la Roumaine Simona Halep, N.1, au premier tour et la Danoise Caroline Wozniacki, N.2, au deuxième, Kerber est la troisième des quatre premières joueuses mondiales à avoir déjà pris la porte de l'édition 2018 de l'US Open. Victorieuse à Flushing Meadows il y a deux ans et sacrée à Wimbledon mi-juillet, Kerber (30 ans) avait au moins atteint les quarts de finale dans les trois premières levées du Grand Chelem de la saison. Cibulkova, 29 ans, finaliste à Melbourne en 2014, affrontera pour une place en quarts l'Américaine Madison Keys (WTA 14), 23 ans, finaliste sortante, qui a pour sa part pris le dessus, 4-6, 6-1, 6-2, sur la Serbe Aleksandra Krunic (WTA 49). Caroline Garcia (WTA 6), 24 ans, dernière Française en lice, a trébuché face à l'Espagnole Carla Suarez Navarro (ATP 24), qui l'a en effet battue en trois sets: 5-7, 6-4, 7-6 (7/4). La numéro un française qui a multiplié les fautes directes (46 !) peine à franchir un cap dans les grands rendez-vous après son quart de finale à Roland-Garros et sa demi-finale au Masters en 2017. Cette saison, elle s'est inclinée en huitièmes de finale à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, et dès le premier tour à Wimbledon. (Belga)