Le sport russe et la formation Astana ont une réputation sulfureuse en matière d'utilisation de produits prohibés. Une récente enquête de l'agence mondiale antidopage (AMA) a démontré que les athlètes russes se sont systématiquement dopés durant des années. La fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a dès lors suspendu tous les athlètes russes, tant pour championnats d'Europe d'Amsterdam cette semaine que pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro le mois prochain. La formation kazakhe Astana et son directeur sportif Alexandre Vinokourov - exclu du Tour de France 2007 pour dopage sanguin - a connu l'an dernier deux cas de dopage dans l'équipe professionnelle et trois autres dans son équipe espoirs. (Belga)

Le sport russe et la formation Astana ont une réputation sulfureuse en matière d'utilisation de produits prohibés. Une récente enquête de l'agence mondiale antidopage (AMA) a démontré que les athlètes russes se sont systématiquement dopés durant des années. La fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a dès lors suspendu tous les athlètes russes, tant pour championnats d'Europe d'Amsterdam cette semaine que pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro le mois prochain. La formation kazakhe Astana et son directeur sportif Alexandre Vinokourov - exclu du Tour de France 2007 pour dopage sanguin - a connu l'an dernier deux cas de dopage dans l'équipe professionnelle et trois autres dans son équipe espoirs. (Belga)