"Ce fut une semaine difficile. J'ai vraiment eu dur, physiquement et émotionnellement", a-t-il expliqué après la course. "Je suis content de m'être donné à fond pendant une heure. Tabor est une fois encore une localité très spéciale pour moi. Je n'ai pas eu de cadeau aujourd'hui. A cause de ma position de départ à l'arrière, j'ai dû rouler plein gaz dès le début pour pouvoir rejoindre les premières positions. J'y suis bien parvenu. Je savais que tout se jouerait dans le dernier tour. Iserbyt a essayé de me mettre en difficulté mais finalement j'ai pu le lâcher. C'est beau de pouvoir m'imposer ici, surtout après cette semaine d'enfer." (Belga)