Les deux locomotives du sport carolo n'arrivent pas en terrain inconnu. Ils ont déjà initié plusieurs projets dans le sport électronique. Pour le Sporting, cela fait déjà un an et demi qu'une structure consacrée à cette discipline à part entière est née. "Il faut être aveugle pour ne pas voir l'impact de l'esport sur notre société", explique Mehdi Bayat, administrateur du Sporting Charleroi. "Avec le Charleroi Esport Tournament, on espère repérer des talents. L'idée serait aussi d'exporter ce genre d'événement partout en Belgique et pas seulement une fois par an". "L'esport nous sort de notre zone de confort", souligne pour sa part Gabriel Jean, administrateur du Spirou. "Proximus organise déjà une compétition gaming chez nous, au Spiroudôme, début décembre. Nous allons mettre tout notre poids dans le marketing pour toucher un nouveau public". Outre les clubs du Sporting et du Spirou Charleroi, plusieurs sociétés de production audiovisuelle ont répondu à l'appel du concepteur Philippe Bouillon, il s'agit de Wall on Media, d'EVS et de Keywall. Le producteur-réalisateur du tournoi esport de Charleroi est Jean-Charles Rigot. Les organisateurs du Charleroi Esport Tournament veulent impliquer un maximum de compétiteurs francophones et aussi internationaux. En tout, quatre séries de qualifications auront lieu pour désigner les futurs participants. "C'est prévu pour mars 2019", dit Philippe Bouillon. "Une équipe américaine et une asiatique seront présentes pour la compétition finale. On peut d'ores et déjà annoncer la venue de la 12e meilleure formation d'esport, la Team LDLC". (Belga)

Les deux locomotives du sport carolo n'arrivent pas en terrain inconnu. Ils ont déjà initié plusieurs projets dans le sport électronique. Pour le Sporting, cela fait déjà un an et demi qu'une structure consacrée à cette discipline à part entière est née. "Il faut être aveugle pour ne pas voir l'impact de l'esport sur notre société", explique Mehdi Bayat, administrateur du Sporting Charleroi. "Avec le Charleroi Esport Tournament, on espère repérer des talents. L'idée serait aussi d'exporter ce genre d'événement partout en Belgique et pas seulement une fois par an". "L'esport nous sort de notre zone de confort", souligne pour sa part Gabriel Jean, administrateur du Spirou. "Proximus organise déjà une compétition gaming chez nous, au Spiroudôme, début décembre. Nous allons mettre tout notre poids dans le marketing pour toucher un nouveau public". Outre les clubs du Sporting et du Spirou Charleroi, plusieurs sociétés de production audiovisuelle ont répondu à l'appel du concepteur Philippe Bouillon, il s'agit de Wall on Media, d'EVS et de Keywall. Le producteur-réalisateur du tournoi esport de Charleroi est Jean-Charles Rigot. Les organisateurs du Charleroi Esport Tournament veulent impliquer un maximum de compétiteurs francophones et aussi internationaux. En tout, quatre séries de qualifications auront lieu pour désigner les futurs participants. "C'est prévu pour mars 2019", dit Philippe Bouillon. "Une équipe américaine et une asiatique seront présentes pour la compétition finale. On peut d'ores et déjà annoncer la venue de la 12e meilleure formation d'esport, la Team LDLC". (Belga)