À partir de cette saison, les Red Flames se réuniront le mercredi pour une séance d'entraînement supplémentaire au centre d'entraînement de Tubize, a annoncé l'Union belge de football sur son site internet. La première des quinze sessions a déjà eu lieu cette semaine. "De cette façon, nous pouvons suivre nos joueuses d'encore plus près", a déclaré l'entraîneur national Ives Serneels.

Le 25 août, plusieurs Red Flames et des joueuses de l'équipe nationale des moins de 21 ans se sont rencontrés pour la première fois à l'occasion du "Red Flames Day". Au cours de la saison, il y aura quinze mercredis où les Flames pourront se rendre au centre d'entrainement de Tubize. Elles seront analysées chaque semaine, puis se mettront au travail sur le terrain ou dans le gymnase.

Les Red Flames et les joueuses prometteuses du championnat belge seront les principales bénéficiaires de ces séances du mercredi. "L'intention est d'établir encore mieux les points forts des joueuses et les points où on doit encore travailler", déclare l'entraîneur national Ives Serneels. "Nous allons faire plus de suivi individuel et essayer de polir les points de travail autant que possible".

Des membres réguliers du staff seront présents à Tubize pour assurer le bon déroulement de la formation. "Et si notre groupe le demande, d'autres membres du staff peuvent venir aussi. Je pense par exemple à notre préparateur mental", déclare le sélectionneur national, qui voit un autre avantage. "Ces suivis et ces entraînements supplémentaires nous donnent également l'occasion de nous préparer encore mieux pour les matches de qualification pour la Coupe du monde qui auront lieu en septembre."

Les Red Flames joueront leur prochain match le vendredi 17 septembre en déplacement en Pologne. Il s'agira du match d'ouverture de la campagne de qualification pour la Coupe du monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. Quatre jours plus tard, elles accueilleront l'Albanie.

À partir de cette saison, les Red Flames se réuniront le mercredi pour une séance d'entraînement supplémentaire au centre d'entraînement de Tubize, a annoncé l'Union belge de football sur son site internet. La première des quinze sessions a déjà eu lieu cette semaine. "De cette façon, nous pouvons suivre nos joueuses d'encore plus près", a déclaré l'entraîneur national Ives Serneels.Le 25 août, plusieurs Red Flames et des joueuses de l'équipe nationale des moins de 21 ans se sont rencontrés pour la première fois à l'occasion du "Red Flames Day". Au cours de la saison, il y aura quinze mercredis où les Flames pourront se rendre au centre d'entrainement de Tubize. Elles seront analysées chaque semaine, puis se mettront au travail sur le terrain ou dans le gymnase. Les Red Flames et les joueuses prometteuses du championnat belge seront les principales bénéficiaires de ces séances du mercredi. "L'intention est d'établir encore mieux les points forts des joueuses et les points où on doit encore travailler", déclare l'entraîneur national Ives Serneels. "Nous allons faire plus de suivi individuel et essayer de polir les points de travail autant que possible". Des membres réguliers du staff seront présents à Tubize pour assurer le bon déroulement de la formation. "Et si notre groupe le demande, d'autres membres du staff peuvent venir aussi. Je pense par exemple à notre préparateur mental", déclare le sélectionneur national, qui voit un autre avantage. "Ces suivis et ces entraînements supplémentaires nous donnent également l'occasion de nous préparer encore mieux pour les matches de qualification pour la Coupe du monde qui auront lieu en septembre." Les Red Flames joueront leur prochain match le vendredi 17 septembre en déplacement en Pologne. Il s'agira du match d'ouverture de la campagne de qualification pour la Coupe du monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande. Quatre jours plus tard, elles accueilleront l'Albanie.