Burnley s'est déjà assuré l'un des deux tickets de promotion automatiques alors que ses deux poursuivants Middlesbrough et Brighton s'affrontent samedi lors de la dernière journée de la phase régulière de Championship pour l'obtention du 2e précieux sésame. En raison des nouveaux droits TV négociés par la Premier League et qui s'appliquent à partir de la saison prochaine, les promus recevront 50 M EUR de plus que ceux de l'an passé. En cas de promotion, Middlesbrough et Brighton doivent ainsi recevoir 120 M EUR, auxquels s'ajoutent 95 autres millions d'euros pendant deux ans au titre de parachute pour amortir une éventuelle relégation. Burnley, relégué de Premier League l'an passé, bénéficie déjà de ce "parachute" et verra ses revenus augmenter de 140 M EUR "seulement". "C'est même une bataille à 370 M EUR minimum pour Middlesbrough ou Brighton si le club promu survit à sa première saison dans l'élite", estime même Richard Battle, consultant de la cellule spécialisée du cabinet Deloitte. (Belga)

Burnley s'est déjà assuré l'un des deux tickets de promotion automatiques alors que ses deux poursuivants Middlesbrough et Brighton s'affrontent samedi lors de la dernière journée de la phase régulière de Championship pour l'obtention du 2e précieux sésame. En raison des nouveaux droits TV négociés par la Premier League et qui s'appliquent à partir de la saison prochaine, les promus recevront 50 M EUR de plus que ceux de l'an passé. En cas de promotion, Middlesbrough et Brighton doivent ainsi recevoir 120 M EUR, auxquels s'ajoutent 95 autres millions d'euros pendant deux ans au titre de parachute pour amortir une éventuelle relégation. Burnley, relégué de Premier League l'an passé, bénéficie déjà de ce "parachute" et verra ses revenus augmenter de 140 M EUR "seulement". "C'est même une bataille à 370 M EUR minimum pour Middlesbrough ou Brighton si le club promu survit à sa première saison dans l'élite", estime même Richard Battle, consultant de la cellule spécialisée du cabinet Deloitte. (Belga)