Huitième des 13 montées au programme, située à l'approche du final à 50km de l'arrivée, le Molenberg (460m à 7% avec un passage à 17%) ne sera pas accessible en raison de travaux, a révélé le quotidien Het Nieuwsblad jeudi. La traditionnelle montée lançant les hostilités pour le final sera remplacée par les ascensions de la Marlboroughstraat (900 mètres à 4,4%) et de la Biesestraat (820 mètres à 3,8%). Le Leberg, le Berendries, l'Elverenberg-Vossenhol, le Mur de Grammont et le Bosberg feront toujours partie des difficultés majeures de cette épreuve du WorldTour de 204 kilomètres de même que les trois passages du secteur pavé du Haaghoek, a confirmé Annelore Cleuren, porte-parole de Flanders Classics, organisateur de l'évènement. Si tout se passe comme prévu, le Molenberg sera par contre intégré au parcours de la 106e édition du Tour des Flandres le 3 avril. (Belga)

Huitième des 13 montées au programme, située à l'approche du final à 50km de l'arrivée, le Molenberg (460m à 7% avec un passage à 17%) ne sera pas accessible en raison de travaux, a révélé le quotidien Het Nieuwsblad jeudi. La traditionnelle montée lançant les hostilités pour le final sera remplacée par les ascensions de la Marlboroughstraat (900 mètres à 4,4%) et de la Biesestraat (820 mètres à 3,8%). Le Leberg, le Berendries, l'Elverenberg-Vossenhol, le Mur de Grammont et le Bosberg feront toujours partie des difficultés majeures de cette épreuve du WorldTour de 204 kilomètres de même que les trois passages du secteur pavé du Haaghoek, a confirmé Annelore Cleuren, porte-parole de Flanders Classics, organisateur de l'évènement. Si tout se passe comme prévu, le Molenberg sera par contre intégré au parcours de la 106e édition du Tour des Flandres le 3 avril. (Belga)