Ça a été un super week-end. Pas seulement pour la superstar Neymar (buteur avec Barcelone dans la finale gagnée de Copa del Rey) mais aussi et surtout pour Maghreb United. Ils ont réussi une grande première en remportant la finale belge du Red Bull Neymar Jrs Five au Lycée Henriette Dachsbeck. Un concept unique où vous commencez à cinq contre cinq mais perdez un joueur à chaque goal encaissé. Cela oblige à se montrer créatif dans la possession de balle et surtout à faire preuve d'efficacité devant les buts pour l'emporter.

Le joueur de Gand, Thomas Foket est venu samedi dernier en tant qu'invité d'honneur et a pu constater à quel point le niveau était élevé. "C'est bluffant de voir ce que certains sont capables de montrer", juge l'international espoir de 21 ans après le coup de sifflet final et la victoire 5-0 de Maghreb United contre les Panama Youngz de Charleroi et Mons. "J'ai été charmé par les gestes techniques et les belles combinaisons que j'ai pu voir sur le terrain. Avec une telle vitesse d'exécution, c'est très spectaculaire".

Praia Grande

Foket a remis le prix au responsable d'équipe, Abdel Assine. Un chèque pour le vol vers le Brésil où Yassir El Karachi, les frères Ayoub et Hamid Aderbour, Abdelghani Assine et Abdellah Erradahi séjourneront dans un hôtel cinq étoiles. A Praia Grande, ils affronteront les 35 autres vainqueurs pour le titre mondial, en présence de Neymar Jr. "Un immense sentiment de bonheur et d'euphorie nous a envahi", explique Assine plein d'émotions. "Nous sommes tous des jeunes d'origine marocaine. Le plus jeune a 16 ans et le plus vieux 27, apparemment la bonne combinaison pour gagner ce genre d'évènement".

"Nous envisageons de créer une équipe de futsal la saison prochaine mais jusqu'ici nous ne jouions qu'entre nous même si certains sont actifs en salle ou sur grand terrain. Mais ce n'est encore qu'une idée et rien n'est établi. Mohamed Ahouma, un conseiller communal Open VLD de Courtrai a fait office de sponsor. Sans lui, tout ça n'aurait pas été possible".

Découvrez ici quelques images du tournoi belge :

Par Frédéric Vanheule

Ça a été un super week-end. Pas seulement pour la superstar Neymar (buteur avec Barcelone dans la finale gagnée de Copa del Rey) mais aussi et surtout pour Maghreb United. Ils ont réussi une grande première en remportant la finale belge du Red Bull Neymar Jrs Five au Lycée Henriette Dachsbeck. Un concept unique où vous commencez à cinq contre cinq mais perdez un joueur à chaque goal encaissé. Cela oblige à se montrer créatif dans la possession de balle et surtout à faire preuve d'efficacité devant les buts pour l'emporter.Le joueur de Gand, Thomas Foket est venu samedi dernier en tant qu'invité d'honneur et a pu constater à quel point le niveau était élevé. "C'est bluffant de voir ce que certains sont capables de montrer", juge l'international espoir de 21 ans après le coup de sifflet final et la victoire 5-0 de Maghreb United contre les Panama Youngz de Charleroi et Mons. "J'ai été charmé par les gestes techniques et les belles combinaisons que j'ai pu voir sur le terrain. Avec une telle vitesse d'exécution, c'est très spectaculaire". Praia GrandeFoket a remis le prix au responsable d'équipe, Abdel Assine. Un chèque pour le vol vers le Brésil où Yassir El Karachi, les frères Ayoub et Hamid Aderbour, Abdelghani Assine et Abdellah Erradahi séjourneront dans un hôtel cinq étoiles. A Praia Grande, ils affronteront les 35 autres vainqueurs pour le titre mondial, en présence de Neymar Jr. "Un immense sentiment de bonheur et d'euphorie nous a envahi", explique Assine plein d'émotions. "Nous sommes tous des jeunes d'origine marocaine. Le plus jeune a 16 ans et le plus vieux 27, apparemment la bonne combinaison pour gagner ce genre d'évènement". "Nous envisageons de créer une équipe de futsal la saison prochaine mais jusqu'ici nous ne jouions qu'entre nous même si certains sont actifs en salle ou sur grand terrain. Mais ce n'est encore qu'une idée et rien n'est établi. Mohamed Ahouma, un conseiller communal Open VLD de Courtrai a fait office de sponsor. Sans lui, tout ça n'aurait pas été possible".Découvrez ici quelques images du tournoi belge : Par Frédéric Vanheule