Vendredi, le Conseil national de sécurité avait annoncé que le sort des compétitions sportives serait précisé à court terme. Raison pour laquelle la Cellule de coordination interfédérale de la fédération belge de cyclisme attend cette décision avant de pouvoir elle-même reprendre le travail en fonction d'un éventuel redémarrage des compétitions cyclistes. "A ce jour, il est certain - en parallèle à la décision prise antérieurement quant aux compétitions - que toutes les organisations récréatives sont suspendues jusqu'au 30 juin inclus. Toutes les autres mesures existantes restent également d'application jusqu'à cette date", a rappelé la fédération belge de cyclisme. La Cellule de coordination interfédérale - issue d'une collaboration entre Belgian Cycling, la Fédération Wallonie-Bruxelles et Cycling Vlaanderen - a tenu à souligner "une fois de plus qu'il est important que les clubs, les coureurs et les cyclistes récréatifs respectent consciencieusement les directives des instances pour leurs sorties, entraînements individuels ou de club, de manière à ce que l'éventuel relancement de la vie sociale et économique ne soit pas entravé ou ralenti". (Belga)

Vendredi, le Conseil national de sécurité avait annoncé que le sort des compétitions sportives serait précisé à court terme. Raison pour laquelle la Cellule de coordination interfédérale de la fédération belge de cyclisme attend cette décision avant de pouvoir elle-même reprendre le travail en fonction d'un éventuel redémarrage des compétitions cyclistes. "A ce jour, il est certain - en parallèle à la décision prise antérieurement quant aux compétitions - que toutes les organisations récréatives sont suspendues jusqu'au 30 juin inclus. Toutes les autres mesures existantes restent également d'application jusqu'à cette date", a rappelé la fédération belge de cyclisme. La Cellule de coordination interfédérale - issue d'une collaboration entre Belgian Cycling, la Fédération Wallonie-Bruxelles et Cycling Vlaanderen - a tenu à souligner "une fois de plus qu'il est important que les clubs, les coureurs et les cyclistes récréatifs respectent consciencieusement les directives des instances pour leurs sorties, entraînements individuels ou de club, de manière à ce que l'éventuel relancement de la vie sociale et économique ne soit pas entravé ou ralenti". (Belga)