L'équipe du petit pays des Balkans se présente à la finale de barrage en pleine confiance après sa victoire à Palerme contre la "Nazionale" (1-0), privée de Coupe du monde pour la deuxième fois d'affilée. "Franchement, ça pourrait être l'un des matches les plus durs et les plus excitants pour nous tous", a déclaré le milieu offensif Elif Elmas. "On aura 90 minutes pour réaliser notre rêve d'enfance, pas seulement le nôtre, mais celui du pays tout entier. Tout simplement, on doit se rendre compte qu'on ne peut pas rater cette chance." La Macédoine du Nord vise une quatrième victoire internationale consécutive à l'extérieur mais devra affronter Ronaldo qui, à 37 ans, n'aura probablement pas d'autre occasion de participer à un Mondial. "On ne veut pas faire du mal à la carrière de Ronaldo mais on pense qu'on peut gagner contre le Portugal", a commenté l'ailier Ezgjan Alioski. Malgré les difficultés qui s'annoncent, la capitale Skopje bruisse des espoirs des habitants encouragés par le but marqué la semaine dernière contre l'Italie par Aleksandar Trajkovski. En dépit de son manque relatif d'expérience, l'équipe avait enregistré d'autres résultats marquants sur la scène internationale, avec notamment une victoire emblématique contre l'Allemagne, l'année dernière à Duisbourg dans le cadre des qualifications pour l'Euro. À l'Euro, les Macédoniens avaient disputé le premier grand tournoi de leur histoire. Ils avaient été éliminés lors de la phase de poules. (Belga)

L'équipe du petit pays des Balkans se présente à la finale de barrage en pleine confiance après sa victoire à Palerme contre la "Nazionale" (1-0), privée de Coupe du monde pour la deuxième fois d'affilée. "Franchement, ça pourrait être l'un des matches les plus durs et les plus excitants pour nous tous", a déclaré le milieu offensif Elif Elmas. "On aura 90 minutes pour réaliser notre rêve d'enfance, pas seulement le nôtre, mais celui du pays tout entier. Tout simplement, on doit se rendre compte qu'on ne peut pas rater cette chance." La Macédoine du Nord vise une quatrième victoire internationale consécutive à l'extérieur mais devra affronter Ronaldo qui, à 37 ans, n'aura probablement pas d'autre occasion de participer à un Mondial. "On ne veut pas faire du mal à la carrière de Ronaldo mais on pense qu'on peut gagner contre le Portugal", a commenté l'ailier Ezgjan Alioski. Malgré les difficultés qui s'annoncent, la capitale Skopje bruisse des espoirs des habitants encouragés par le but marqué la semaine dernière contre l'Italie par Aleksandar Trajkovski. En dépit de son manque relatif d'expérience, l'équipe avait enregistré d'autres résultats marquants sur la scène internationale, avec notamment une victoire emblématique contre l'Allemagne, l'année dernière à Duisbourg dans le cadre des qualifications pour l'Euro. À l'Euro, les Macédoniens avaient disputé le premier grand tournoi de leur histoire. Ils avaient été éliminés lors de la phase de poules. (Belga)