Une augmentation de capital de 5 millions d'euros a été décidée mardi soir au FC Malines avec une redéfinition de l'actionnaire et l'entrée de nouveaux actionnaires, a annoncé le club de Jupiler Pro League mercredi matin.

Le Conseil de direction devra aussi rendre des comptes à un Conseil de surveillance composé de 11 membres. Trois d'entre eux sont issus des supporters, dont Mark Uytterhoeven, et avec 8% de l'actionnariat, ils ont vu leur liste de vétos possibles élargie, en matière notamment de l'entrée d'un nouvel actionnaire.

Au niveau de l'actionnariat, le nouveau partenariat avec le club de division 2 néerlandaise d'Helmond Sport induit une participation de 20% de son président Philippe van Esch alors que le principal actionnaire Dieter Penninckx voit sa participation descendre elle sous les 50%, au lieu de 70%.

Aucun membre de la direction ne peut siéger au Conseil de surveillance doté de 11 membres au maximum (ils sont neuf actuellement). L'augmentation de capital est justifiée par le club malinois par le manque à gagner estimé à 6 millions d'euros en raison de la crise sanitaire et servira avant tout à assumer ses obligations envers les supporters, qui ont prêté de l'argent au club.

Une augmentation de capital de 5 millions d'euros a été décidée mardi soir au FC Malines avec une redéfinition de l'actionnaire et l'entrée de nouveaux actionnaires, a annoncé le club de Jupiler Pro League mercredi matin. Le Conseil de direction devra aussi rendre des comptes à un Conseil de surveillance composé de 11 membres. Trois d'entre eux sont issus des supporters, dont Mark Uytterhoeven, et avec 8% de l'actionnariat, ils ont vu leur liste de vétos possibles élargie, en matière notamment de l'entrée d'un nouvel actionnaire. Au niveau de l'actionnariat, le nouveau partenariat avec le club de division 2 néerlandaise d'Helmond Sport induit une participation de 20% de son président Philippe van Esch alors que le principal actionnaire Dieter Penninckx voit sa participation descendre elle sous les 50%, au lieu de 70%. Aucun membre de la direction ne peut siéger au Conseil de surveillance doté de 11 membres au maximum (ils sont neuf actuellement). L'augmentation de capital est justifiée par le club malinois par le manque à gagner estimé à 6 millions d'euros en raison de la crise sanitaire et servira avant tout à assumer ses obligations envers les supporters, qui ont prêté de l'argent au club.