La partie, disputée à Bruxelles, s'était achevée par une défaite 1 à 4 des Anversois, signifiant l'élimination de l'Antwerp, et des incidents avaient éclaté dans les tribunes avec les supporters de l'Antwerp. L'UEFA avait pointé des jets de projectiles dans son rapport ainsi que l'utilisation d'engins pyrotechniques, le déploiement d'une banderole illicite et le blocage des voies d'escaliers. Le rapport mentionnait aussi Sinan Bolat, accusé "d'actes insultants et agressifs" envers le corps arbitral. Le gardien de l'Antwerp a écopé dans la sanction maximale, trois matches. La partie avait été interrompue par l'arbitre pendant plusieurs minutes en fin de prolongation. L'Antwerp a été condamné à une amende de 46.250 euros précisément et devra jouer son prochain européen à domicile avec une tribune d'au moins 5.000 places fermées. Parmi les autres clubs sanctionnés, l'Etoile Rouge de Belgrade a écopé d'une amende de 72.000 euros pour des incidents avec ses supporters lors du match retour aussi en barrage contre les Young Boys de Berne. Autre décision lourde, celle infligée au club allemand de Francfort condamné à payer une amende de 44.000 euros et qui voit deux de ses joueurs, Ante Rebic et Bruno Hübner suspendus respectivement pour 5 et 2 matches européens. Des incidents avaient émaillé son match de barrage retour contre Strasbourg. (Belga)