Les faits se sont déroulés à la 92e minute, et ont été scrupuleusement mentionnés par l'arbitre Wesli De Cremer dans son rapport. "Aucun joueur et aucun officiel n'a été touché", a-t-il écrit, "mais j'ai immédiatement décidé de passer à la phase 1 du plan par étapes et de laisser le speaker du stade demander l'arrêt du bombardement de gobelets à bière". Le procureur de la fédération Kris Wagner, qui ne voulait pas minimiser ces incidents dont les supporters malinois s'étaient déjà rendus coupables par le passé, avait requis une peine sévère de 2.500 euros d'amende, et a donc été entendu. La sanction refusée par le président malinois Johan Timmermans a en effet bel et bien été prononcée à l'encontre du Malinwa. La frustration des supporters venus à Lommel dans l'espoir de célébrer le titre et la montée en D1A, qui a été assurée depuis, ne constitue pas une excuse valable. Pour Timmermans il s'agit d'une mesure disproportionnée, les gobelets n'ayant pas été jetés sur le terrain mais derrière le but du gardien local Gaëtan Coucke. La commission condamne selon les attendus du verdict, un "comportement inapproprié et indésirable qui montre peu de respect pour les autres supporters et pour tout le monde sur et autour du terrain. Les faits ne peuvent être minimisés, et certainement pas à la lumière du passé disciplinaire du KV Malines". C'est en effet déjà la sixième fois cette saison que le Kavé se voit imposer une amende par la Commission des litiges. (Belga)