Le conseil disciplinaire d'e l'Union belge de football (URBSFA) a infligé mercredi une amende de 10.121 euros à l'Antwerp (dont 7.500 euros avec sursis) pour deux infractions à la procédure des transferts.

Depuis la saison dernière, la clearing house contrôle tous les transferts dans le football belge afin d'éviter les pratiques malveillantes impliquant des agents. Le système a été créé dans le sillage de l'opération "Mains propres".

En pratique, les clubs doivent demander et recevoir une autorisation pour chaque transfert. Dans deux transactions, l'Antwerp a violé ces nouvelles règles. Un premier paiement de plus de 26.000 euros a été effectué sans l'accord préalable de la clearing house. Le club n'a pas reçu non plus l'autorisation pour un versement de 42.000 euros, qui plus est à un agent non enregistré et sans contrat de représentation. L'Antwerp n'a pas contesté les infractions mais a prétendu être de bonne foi.

La transaction de 42.000 euros a eu lieu quelques jours seulement après l'entrée en vigueur des nouvelles règles (1er juillet 2020), et aurait dû être réalisée en juin 2020. Les règles n'étaient pas non plus très claires à l'époque, a déclaré l'avocat Willem-Alexander Devlies. L'autre paiement est imputé à une erreur de comptabilité.

Pour les infractions (montant non autorisé, agent non enregistré, absence de contrat de représentation) dans la transaction de 42.000 euros, le conseil disciplinaire a infligé, mais avec sursis, 2.500 euros par infraction, soit un total de 7.500 euros. Montant auquel il faut ajouter 2.621 euros pour l'autre transaction, soit 10 % de la somme non autorisée.

Le conseil disciplinaire d'e l'Union belge de football (URBSFA) a infligé mercredi une amende de 10.121 euros à l'Antwerp (dont 7.500 euros avec sursis) pour deux infractions à la procédure des transferts. Depuis la saison dernière, la clearing house contrôle tous les transferts dans le football belge afin d'éviter les pratiques malveillantes impliquant des agents. Le système a été créé dans le sillage de l'opération "Mains propres". En pratique, les clubs doivent demander et recevoir une autorisation pour chaque transfert. Dans deux transactions, l'Antwerp a violé ces nouvelles règles. Un premier paiement de plus de 26.000 euros a été effectué sans l'accord préalable de la clearing house. Le club n'a pas reçu non plus l'autorisation pour un versement de 42.000 euros, qui plus est à un agent non enregistré et sans contrat de représentation. L'Antwerp n'a pas contesté les infractions mais a prétendu être de bonne foi. La transaction de 42.000 euros a eu lieu quelques jours seulement après l'entrée en vigueur des nouvelles règles (1er juillet 2020), et aurait dû être réalisée en juin 2020. Les règles n'étaient pas non plus très claires à l'époque, a déclaré l'avocat Willem-Alexander Devlies. L'autre paiement est imputé à une erreur de comptabilité. Pour les infractions (montant non autorisé, agent non enregistré, absence de contrat de représentation) dans la transaction de 42.000 euros, le conseil disciplinaire a infligé, mais avec sursis, 2.500 euros par infraction, soit un total de 7.500 euros. Montant auquel il faut ajouter 2.621 euros pour l'autre transaction, soit 10 % de la somme non autorisée.