Les sites de départ et d'arrivée sont interdites au public, raison pour laquelle le départ de Ypres ne se fera pas sur la Grand-Place, mais à l'ombre du Port de Menin, "plus facile à contrôler et à fermer au public", a expliqué Tomas Van Den Spiegel, président de Flanders Classics, organisateur. "Trois passages au Mont Kemmel sont au programme avec les côtes aussi des Baneberg, Monteberg, Scherpenberg, Vidaigneberg ainsi que trois 'Plugstreets'", a détaillé l'ancien basketteur. "Nous aurons également cette fois une boucle avec un retour à Ypres et ce après 60 kilomètres de course". Les 'Plugstreets' sont des tronçons à revêtement semi-dur dans le village de Ploegsteert, à côté de Ypres, que les Britanniques prononçaient "Plugstreet" au cours de la Première Guerre mondiale. Gand-Wevelgem associe en effet depuis quelques années l'esprit sportif d'une épreuve cycliste internationale et le devoir de mémoire aux victimes du premier conflit mondial. Les trois secteurs Plugstreets baptisés 'Hill 63', 'Christmas Truce' et 'Catacombs' remplissent cet objectif. Pour ce qui concerne les engagés, le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), vainqueur l'an dernier, sera au départ. Le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), lauréat en 2018, 2016 et 2013, est lui au Giro et manquera à l'appel. Greg Van Avermaet, vainqueur en 2017, est blessé suite à sa lourde chute à Liège-Bastogne-Liège est remplacé par l'Italien Matteo Trentin comme chef de file chez CCC. L'Allemand John Degenkolb, vainqueur en 2014, est l'atout joué par Lotto Soudal. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen, victorieux en 2009, sera celui de NTT Pro Cycling. Mais tous les yeux seront fixés sur Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale), dans une moindre mesure, mais, surtout, sur le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Wout van Aert (Jumbo-Visma). L'arrivée sera jugée peu après 16 heures. La course féminine de Gand-Wevelgem se déroulera aussi dimanche sur 145,4 kilomètres. - Les équipes engagées: WorldTeams: Ag2r-La Mondiale (Fra), Astana (Kaz), Bahrain-Mc Laren (Bah), Bora-Hansgrohe (All), CCC Team (Pol), Cofidis (Fra), Deceuninck-Quick Step, Israel Start-Up Nation (Isr), Groupama-FDJ (Fra), EF Pro Cycling (USA), Lotto-Soudal, Mitchelton-Scott (Aus), Movistar (Esp), NTT Pro Cycling Team (AfS), Team Ineos (G-B), Jumbo-Visma (P-B), Sunweb (All), Trek-Segafredo (USA), UAE Team Emirates (EAU) ProTeams: Alpecin-Fenix, B&B Hotels-Vital Concept (Fra), Sport Vlaanderen-Baloise, Bingoal-Wallonie Bruxelles , Circus-Wanty Gobert, Total-Direct Energie (Fra). - Les côtes au programme: le Scherpenberg (135 km), le Vidaigneberg (139 km), le Baneberg (140 km), le Monteberg (146 km), le Mont Kemmel (148 km), le Monteberg (178 km), le Mont Kemmel (180 km), le Scherpenberg (187 km), le Vidaigneberg (191 km), le Baneberg (193 km) et le Mont Kemmel à nouveau (198 km) - Les trois "Plugstreets" Zone 1 'Hill 63' (161 km), Zone 2 'Christmas Truce' (163 km), Zone 3 'The Catacombs' (166 km). (Belga)

Les sites de départ et d'arrivée sont interdites au public, raison pour laquelle le départ de Ypres ne se fera pas sur la Grand-Place, mais à l'ombre du Port de Menin, "plus facile à contrôler et à fermer au public", a expliqué Tomas Van Den Spiegel, président de Flanders Classics, organisateur. "Trois passages au Mont Kemmel sont au programme avec les côtes aussi des Baneberg, Monteberg, Scherpenberg, Vidaigneberg ainsi que trois 'Plugstreets'", a détaillé l'ancien basketteur. "Nous aurons également cette fois une boucle avec un retour à Ypres et ce après 60 kilomètres de course". Les 'Plugstreets' sont des tronçons à revêtement semi-dur dans le village de Ploegsteert, à côté de Ypres, que les Britanniques prononçaient "Plugstreet" au cours de la Première Guerre mondiale. Gand-Wevelgem associe en effet depuis quelques années l'esprit sportif d'une épreuve cycliste internationale et le devoir de mémoire aux victimes du premier conflit mondial. Les trois secteurs Plugstreets baptisés 'Hill 63', 'Christmas Truce' et 'Catacombs' remplissent cet objectif. Pour ce qui concerne les engagés, le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), vainqueur l'an dernier, sera au départ. Le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), lauréat en 2018, 2016 et 2013, est lui au Giro et manquera à l'appel. Greg Van Avermaet, vainqueur en 2017, est blessé suite à sa lourde chute à Liège-Bastogne-Liège est remplacé par l'Italien Matteo Trentin comme chef de file chez CCC. L'Allemand John Degenkolb, vainqueur en 2014, est l'atout joué par Lotto Soudal. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen, victorieux en 2009, sera celui de NTT Pro Cycling. Mais tous les yeux seront fixés sur Oliver Naesen (Ag2r-La Mondiale), dans une moindre mesure, mais, surtout, sur le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Wout van Aert (Jumbo-Visma). L'arrivée sera jugée peu après 16 heures. La course féminine de Gand-Wevelgem se déroulera aussi dimanche sur 145,4 kilomètres. - Les équipes engagées: WorldTeams: Ag2r-La Mondiale (Fra), Astana (Kaz), Bahrain-Mc Laren (Bah), Bora-Hansgrohe (All), CCC Team (Pol), Cofidis (Fra), Deceuninck-Quick Step, Israel Start-Up Nation (Isr), Groupama-FDJ (Fra), EF Pro Cycling (USA), Lotto-Soudal, Mitchelton-Scott (Aus), Movistar (Esp), NTT Pro Cycling Team (AfS), Team Ineos (G-B), Jumbo-Visma (P-B), Sunweb (All), Trek-Segafredo (USA), UAE Team Emirates (EAU) ProTeams: Alpecin-Fenix, B&B Hotels-Vital Concept (Fra), Sport Vlaanderen-Baloise, Bingoal-Wallonie Bruxelles , Circus-Wanty Gobert, Total-Direct Energie (Fra). - Les côtes au programme: le Scherpenberg (135 km), le Vidaigneberg (139 km), le Baneberg (140 km), le Monteberg (146 km), le Mont Kemmel (148 km), le Monteberg (178 km), le Mont Kemmel (180 km), le Scherpenberg (187 km), le Vidaigneberg (191 km), le Baneberg (193 km) et le Mont Kemmel à nouveau (198 km) - Les trois "Plugstreets" Zone 1 'Hill 63' (161 km), Zone 2 'Christmas Truce' (163 km), Zone 3 'The Catacombs' (166 km). (Belga)