Novak Djokovic fait ainsi un grand pas dans la course qui l'oppose à Federer et Rafael Nadal pour le titre de meilleur joueur de tous les temps (GOAT). Le Suisse, qui aura 40 ans en août, est sorti du podium et on le voit mal redevenir N.1. Nadal, lui, a jusqu'à présent été N.1 pendant "seulement" 209 semaines et, à 34 ans, ce record semble désormais hors de portée. Après des débuts professionnels en 2003 à 16 ans, son ascension a été fulgurante: top 100 le 4 juillet 2005 (94e), top 50 le 12 juin 2006 (40e), top 20 le 9 octobre 2006 (16e), top 10 le 19 mars 2007 (10e), premier podium le 9 juillet 2007 (3e) et N.1 à 24 ans le 4 juillet 2011, au lendemain de son premier titre à Wimbledon (en battant Nadal en finale). Dans la décennie suivante, le Serbe n'a quasiment plus quitté le top 3 sauf à la suite d'une blessure qui lui a fait manquer six mois de compétition en 2017. Retombé au 22e rang, il est redevenu le N.1 en novembre 2018. Ayant brièvement cédé le trône à Nadal en novembre 2019, il y est de nouveau confortablement installé depuis le 3 février 2020. Au passage, le Serbe a terminé six fois l'année comme meilleur joueur en activité (2011, 2012, 2014, 2015, 2018, 2020), égalant le record de Pete Sampras. Djokovic vise désormais le record de titres en Grand Chelem: en remportant l'Open d'Australie pour la neuvième fois en février, il a décroché son 18e titre majeur et n'est plus qu'à deux longueurs du record de vingt, codétenu par Federer et Nadal. Meilleur joueur actuel sur dur, il détient le record de titres en Australie (9). A l'US Open, il s'est imposé trois fois, contre cinq à Federer et quatre à Nadal. Mais il reste sur un abandon sur blessure en 2019 et une exclusion en 2020, deux éditions dont il était le grand favori. Quant à Wimbledon, le seul tournoi du Grand Chelem que Federer -qui s'y est imposé huit fois- présente comme un objectif, le Serbe l'a quand même remporté cinq fois, la dernière en 2019 après avoir sauvé deux balles de match face au Suisse en finale. (Belga)

Novak Djokovic fait ainsi un grand pas dans la course qui l'oppose à Federer et Rafael Nadal pour le titre de meilleur joueur de tous les temps (GOAT). Le Suisse, qui aura 40 ans en août, est sorti du podium et on le voit mal redevenir N.1. Nadal, lui, a jusqu'à présent été N.1 pendant "seulement" 209 semaines et, à 34 ans, ce record semble désormais hors de portée. Après des débuts professionnels en 2003 à 16 ans, son ascension a été fulgurante: top 100 le 4 juillet 2005 (94e), top 50 le 12 juin 2006 (40e), top 20 le 9 octobre 2006 (16e), top 10 le 19 mars 2007 (10e), premier podium le 9 juillet 2007 (3e) et N.1 à 24 ans le 4 juillet 2011, au lendemain de son premier titre à Wimbledon (en battant Nadal en finale). Dans la décennie suivante, le Serbe n'a quasiment plus quitté le top 3 sauf à la suite d'une blessure qui lui a fait manquer six mois de compétition en 2017. Retombé au 22e rang, il est redevenu le N.1 en novembre 2018. Ayant brièvement cédé le trône à Nadal en novembre 2019, il y est de nouveau confortablement installé depuis le 3 février 2020. Au passage, le Serbe a terminé six fois l'année comme meilleur joueur en activité (2011, 2012, 2014, 2015, 2018, 2020), égalant le record de Pete Sampras. Djokovic vise désormais le record de titres en Grand Chelem: en remportant l'Open d'Australie pour la neuvième fois en février, il a décroché son 18e titre majeur et n'est plus qu'à deux longueurs du record de vingt, codétenu par Federer et Nadal. Meilleur joueur actuel sur dur, il détient le record de titres en Australie (9). A l'US Open, il s'est imposé trois fois, contre cinq à Federer et quatre à Nadal. Mais il reste sur un abandon sur blessure en 2019 et une exclusion en 2020, deux éditions dont il était le grand favori. Quant à Wimbledon, le seul tournoi du Grand Chelem que Federer -qui s'y est imposé huit fois- présente comme un objectif, le Serbe l'a quand même remporté cinq fois, la dernière en 2019 après avoir sauvé deux balles de match face au Suisse en finale. (Belga)