"Nous avons bien jouer et c'est dommage que nous n'avons pas pu marquer. C'est un résultat logique car Dnipro avait aussi ses chances", explique Michel Preud'homme.

Après le 0-0 contre des Ukrainiens tenaces, tout est encore possible la semaine prochaine en match retour. Les Brugeois doivent toutefois s'attendre à une rude soirée à Kiev.

"Nous sommes encore en course pour la qualification et c'est le plus important. C'est à nous de marquer là-bas. Ce sera une partie de poker car Dnipro doit aussi marquer contre nous. Comme je l'ai déjà dit, Dnipro est une équipe avec des qualités individuelles et une forte organisation. Dnipro est peut-être l'adversaire le plus complet que nous ayons rencontré en Europa League", constate M. Preud'homme.

"Nous avons bien jouer et c'est dommage que nous n'avons pas pu marquer. C'est un résultat logique car Dnipro avait aussi ses chances", explique Michel Preud'homme. Après le 0-0 contre des Ukrainiens tenaces, tout est encore possible la semaine prochaine en match retour. Les Brugeois doivent toutefois s'attendre à une rude soirée à Kiev."Nous sommes encore en course pour la qualification et c'est le plus important. C'est à nous de marquer là-bas. Ce sera une partie de poker car Dnipro doit aussi marquer contre nous. Comme je l'ai déjà dit, Dnipro est une équipe avec des qualités individuelles et une forte organisation. Dnipro est peut-être l'adversaire le plus complet que nous ayons rencontré en Europa League", constate M. Preud'homme.