De nos jours, heureusement, quand on parle de match à risques, on n'évoque plus forcément ceux courus par les spectateurs, comme c'était le cas à une certaine époque. Le clasico de dimanche (18 heures) au Stade Constant Vanden Stock peut en revanche être qualifié de match à hauts risques sportifs pour les deux équipes. Le Standard pourrait en effet se retrouver à 10 points de Bruges après seulement huit journées en cas de défaite et Anderlecht, à 9 points, soit trois victoires. La Gantoise également, naviguera à 9 points du leader si elle perd la Bataille des Flandres contre Bruges dans sa Ghelamco Arena. Une éventuelle défaite est certes peu probable, si l'on se réfère aux précédentes éditions du chaud derby flandrien, mais elle pourrait carrément plonger les Buffalos dans la crise. Les résultats, malgré une honorable cinquième place, ne sont en effet pas ceux espérés. Bref Yves Vanderhaeghe a tout intérêt à faire remonter sa cote. Bruges par contre, a tellement bien négocié les premières courbes du parcours, qu'il risque au pire en cas de revers, de se retrouver deuxième à un point de Genk si son voisin du Cercle n'est pas en mesure de résister aux Limbourgeois de Philippe Clement dans le match de clôture (20 heures). Cela étant dit on sait combien Bruges et ses supporters détestent s'incliner chez leurs grands rivaux de Flandre Orientale. Ce qui leur est pourtant arrivé deux fois (2-0 et 1-0 en playoff) la saison dernière... On aurait cependant tort de trop négliger l'affiche de samedi car finalement, l'Antwerp, troisième à 4 points de Bruges et 2 de Genk, pourrait bien être le grand gagnant du week-end. A condition de s'imposer à Saint-Trond. Or les Canaris auront à c?ur de confirmer leur récent exploit à La Gantoise (1-2), qu'ils pourraient même rejoindre au classement. Waasland-Beveren, 15e avec 4 points, tentera de son côté de rattraper Charleroi, 10e avec 7 points et l'AS Eupen, 11e avec 7 points, de revenir à la hauteur d'Ostende, 7e avec 10 points. Enfin Lokeren qui a été à quelques secondes et un penalty de tenir en échec le tenant du titre au Jan Breydel lors de la précédente journée, ne voudra pas se faire refiler la lanterne rouge par l'Excel Mouscron, apparemment remis sur les bons rails par l'ancien sélectionneur hongrois Bernd Storck. (Belga)