La grande nouveauté de l'édition 2021 sera l'apparition d'un circuit local dans le Namurois. Après le départ à Aywaille, le peloton prendra la direction de Stoumont, Ferrières et Hamoir pour se diriger vers la province de Namur. L'entrée du circuit local s'effectuera juste avant Wépion et la côte du Tienne aux Pierres, que les coureurs devront emprunter deux fois (km 142,1 et km 183,9). Le premier passage sur la ligne d'arrivée, après une première ascension de la Citadelle de Namur, est prévu au km 167 avant une boucle finale de 41,1 kilomètres. L'arrivée est fixée après la seconde ascension de la Citadelle. "La finale du GPW est plus corsée cette année", a expliqué Christophe Brandt, organisateur de la course wallonne, qui estime que l'enchaînement Tienne aux Pierres - Citadelle est "assez sélectif". "Les difficultés sont concentrées sur les 50 derniers kilomètres du Grand Prix de Wallonie 2021: le parcours ayant été revisité, les coureurs perdront donc quelques repères. La nouvelle finale mérite d'être vécue et je m'attends à voir le peloton s'agiter dès la première ascension du Tienne aux Pierres. Cette finale sera plus spectaculaire et moins stéréotypée que ce que nous avons connu ces dernières années. On n'a certes jamais vu une fin de course figée sur les pentes de la Citadelle de Namur. On peut penser que ce sera encore moins le cas dans les prochaines éditions", a promis l'ancien professionnel. Neuf formations WorldTour prendront le départ, dont les Belges Lotto Soudal et Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux. Greg Van Avermaet (AG2R Citroën), Tiesj Benoot (DSM) ou encore le bloc Alpecin-Fenix seront à surveiller. Le dernier vainqueur du Grand Prix de Wallonie est le Letton Krist Neilands (Israel Start-Up Nation) qui s'était imposé en 2019 devant Jasper Stuyven et Jasper De Buyst. Le vainqueur sortant est annoncé au départ mercredi à Aywaille. (Belga)

La grande nouveauté de l'édition 2021 sera l'apparition d'un circuit local dans le Namurois. Après le départ à Aywaille, le peloton prendra la direction de Stoumont, Ferrières et Hamoir pour se diriger vers la province de Namur. L'entrée du circuit local s'effectuera juste avant Wépion et la côte du Tienne aux Pierres, que les coureurs devront emprunter deux fois (km 142,1 et km 183,9). Le premier passage sur la ligne d'arrivée, après une première ascension de la Citadelle de Namur, est prévu au km 167 avant une boucle finale de 41,1 kilomètres. L'arrivée est fixée après la seconde ascension de la Citadelle. "La finale du GPW est plus corsée cette année", a expliqué Christophe Brandt, organisateur de la course wallonne, qui estime que l'enchaînement Tienne aux Pierres - Citadelle est "assez sélectif". "Les difficultés sont concentrées sur les 50 derniers kilomètres du Grand Prix de Wallonie 2021: le parcours ayant été revisité, les coureurs perdront donc quelques repères. La nouvelle finale mérite d'être vécue et je m'attends à voir le peloton s'agiter dès la première ascension du Tienne aux Pierres. Cette finale sera plus spectaculaire et moins stéréotypée que ce que nous avons connu ces dernières années. On n'a certes jamais vu une fin de course figée sur les pentes de la Citadelle de Namur. On peut penser que ce sera encore moins le cas dans les prochaines éditions", a promis l'ancien professionnel. Neuf formations WorldTour prendront le départ, dont les Belges Lotto Soudal et Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux. Greg Van Avermaet (AG2R Citroën), Tiesj Benoot (DSM) ou encore le bloc Alpecin-Fenix seront à surveiller. Le dernier vainqueur du Grand Prix de Wallonie est le Letton Krist Neilands (Israel Start-Up Nation) qui s'était imposé en 2019 devant Jasper Stuyven et Jasper De Buyst. Le vainqueur sortant est annoncé au départ mercredi à Aywaille. (Belga)