La tâche sera confiée au publicitaire Hiroshi Sasaki, qui avait oeuvré en 2016 à la cérémonie de passation symbolique des Jeux de Rio à ceux de Tokyo, au cours de laquelle Shinzo Abe, alors Premier ministre japonais, était apparu dans le costume du personnage de jeu vidéo Super Mario. Les organisateurs de Tokyo-2020 ont expliqué que la décision de remplacer la précédente équipe artistique de sept personnes permettrait d'améliorer l'efficacité, tout en remaniant ces cérémonies traditionnellement somptueuses et spectaculaires pour qu'elles soient "en phase avec la situation". "Les cérémonies resteront une grande fête pour les athlètes et le monde entier", mais avec "une approche plus simple et plus sobre, conçue pour refléter la simplification générale des Jeux et la nécessité de continuer à envisager des mesures" face au coronavirus, ont déclaré les organisateurs dans un communiqué, 24 heures après avoir confirmé que le budget total de l'événement atteindrait environ 13 milliards d'euros, ce qui ferait des JO de Tokyo les Jeux d'été les plus chers de l'histoire. Hiroshi Sasaki remplace une équipe dirigée par Mansai Nomura, un maître du kyogen, forme comique du théâtre traditionnel nippon, qui s'était engagé à produire des cérémonies "typiquement japonaises dans l'esprit". M. Sasaki avait conçu l'événement très dépouillé qui s'était tenu en juillet dernier pour lancer le compte à rebours à un an des Jeux reportés. La nageuse japonaise Rikako Ikee, qui a survécu à une leucémie, était apparue dans un stade sombre et vide, tenant la flamme olympique dans une lanterne, ce qui, selon les organisateurs, symbolisait les principes censés guider des cérémonies revues et corrigées. "Il est approprié de simplifier le programme des cérémonies et de leur faire respecter d'une certaine manière l'expérience mondiale de la pandémie", ont déclaré les organisateurs. S'adressant aux journalistes, M. Sasaki a déclaré qu'il se souvenait encore de la cérémonie d'ouverture en grande pompe des JO d'été de 1964, les premiers organisés à Tokyo. "Mais, aujourd'hui, ces cérémonies extravagantes et tape-à-l'oeil sont considérées comme superflues et nous devons voir cette époque comme une occasion de changer à cause, ou plutôt grâce" à la crise sanitaire mondiale, a-t-il déclaré. Il a admis qu'il n'avait pas beaucoup avancé dans la conception des nouvelles cérémonies, mais souligné qu'elles mettraient l'accent sur le thème des Jeux servant de "lumière au bout du tunnel" après la pandémie. Les organisateurs intensifient les préparatifs en vue des Jeux reportés, mais une majorité de l'opinion publique japonaise préférerait un nouveau report de l'événement, voire son annulation pure et simple. Les Jeux olympiques doivent désormais se tenir du 23 juillet au 8 août et les Jeux paralympiques du 24 août au 5 septembre. En raison du report, le comité d'organisation de Tokyo-2020 a déclaré mercredi avoir reçu des demandes de remboursement de 200.000 billets pour les Jeux paralympiques vendus au Japon, soit 21% du total. Début décembre, les organisateurs avaient annoncé avoir accepté le remboursement de 810.000 billets achetés au Japon, soit 18% du nombre total vendu dans le pays. (Belga)

La tâche sera confiée au publicitaire Hiroshi Sasaki, qui avait oeuvré en 2016 à la cérémonie de passation symbolique des Jeux de Rio à ceux de Tokyo, au cours de laquelle Shinzo Abe, alors Premier ministre japonais, était apparu dans le costume du personnage de jeu vidéo Super Mario. Les organisateurs de Tokyo-2020 ont expliqué que la décision de remplacer la précédente équipe artistique de sept personnes permettrait d'améliorer l'efficacité, tout en remaniant ces cérémonies traditionnellement somptueuses et spectaculaires pour qu'elles soient "en phase avec la situation". "Les cérémonies resteront une grande fête pour les athlètes et le monde entier", mais avec "une approche plus simple et plus sobre, conçue pour refléter la simplification générale des Jeux et la nécessité de continuer à envisager des mesures" face au coronavirus, ont déclaré les organisateurs dans un communiqué, 24 heures après avoir confirmé que le budget total de l'événement atteindrait environ 13 milliards d'euros, ce qui ferait des JO de Tokyo les Jeux d'été les plus chers de l'histoire. Hiroshi Sasaki remplace une équipe dirigée par Mansai Nomura, un maître du kyogen, forme comique du théâtre traditionnel nippon, qui s'était engagé à produire des cérémonies "typiquement japonaises dans l'esprit". M. Sasaki avait conçu l'événement très dépouillé qui s'était tenu en juillet dernier pour lancer le compte à rebours à un an des Jeux reportés. La nageuse japonaise Rikako Ikee, qui a survécu à une leucémie, était apparue dans un stade sombre et vide, tenant la flamme olympique dans une lanterne, ce qui, selon les organisateurs, symbolisait les principes censés guider des cérémonies revues et corrigées. "Il est approprié de simplifier le programme des cérémonies et de leur faire respecter d'une certaine manière l'expérience mondiale de la pandémie", ont déclaré les organisateurs. S'adressant aux journalistes, M. Sasaki a déclaré qu'il se souvenait encore de la cérémonie d'ouverture en grande pompe des JO d'été de 1964, les premiers organisés à Tokyo. "Mais, aujourd'hui, ces cérémonies extravagantes et tape-à-l'oeil sont considérées comme superflues et nous devons voir cette époque comme une occasion de changer à cause, ou plutôt grâce" à la crise sanitaire mondiale, a-t-il déclaré. Il a admis qu'il n'avait pas beaucoup avancé dans la conception des nouvelles cérémonies, mais souligné qu'elles mettraient l'accent sur le thème des Jeux servant de "lumière au bout du tunnel" après la pandémie. Les organisateurs intensifient les préparatifs en vue des Jeux reportés, mais une majorité de l'opinion publique japonaise préférerait un nouveau report de l'événement, voire son annulation pure et simple. Les Jeux olympiques doivent désormais se tenir du 23 juillet au 8 août et les Jeux paralympiques du 24 août au 5 septembre. En raison du report, le comité d'organisation de Tokyo-2020 a déclaré mercredi avoir reçu des demandes de remboursement de 200.000 billets pour les Jeux paralympiques vendus au Japon, soit 21% du total. Début décembre, les organisateurs avaient annoncé avoir accepté le remboursement de 810.000 billets achetés au Japon, soit 18% du nombre total vendu dans le pays. (Belga)