La télévision régionale ATV a fait état lundi de "sources bien informées" qui lui ont révélé un projet de création d'un nouveau club. Des hommes d'affaires et de presse anversois réputés y travailleraient en collaboration avec le bourgmestre Bart De Wever (N-VA).

Ni l'Antwerp (D2), financièrement trop fragile, ni le Beerschot (D3, peut-être), présumé en voie de disparition, seraient concernés. L'intention serait en effet ... d'acheter le matricule d'un club actuel de l'élite afin de démarrer la saison 2013-2014 - ou plus tard - au plus haut niveau. Lequel ? ATV cite celui de Waasland-Beveren (4068) ou du promu, Ostende (31).

Les délais semblent toutefois (très) courts, et il reste surtout à savoir si ces matricules sont effectivement à vendre.

Waasland-Beveren ne compte pas vendre son matricule

Waasland-Beveren a d'ores et déjà fait savoir dans un communiqué qu'il n'a pas l'intention de déménager au Kiel, et encore moins de revendre son matricule. "Nous démentons dans toutes les langues du monde que Waasland-Beveren serait prêt à quitter le Freethiel", souligne le communiqué.

Le matricule 4068 dément les informations d'ATV le concernant et les jugent "complètement fausses en ce qui concerne notre club. On a un projet établi en 2010 et qui doit nous mener assez rapidement et de façon durable dans le subtop de la Pro League, et on s'y tiendra. Il n'a jamais été envisagé de quitter le Pays de Waes. Ce qu'on veut c'est renouer avec le glorieux passé du club. Ici à Beveren-Waasland."

On notera cependant qu'Ostende a perdu son sponsor principal, le Groupe Caenen, et retardé la vente des abonnements. Officiellement parce que les prix et les formules doivent encore être définis. Le club côtier a en revanche transféré le Français Cédric Berthelin (AEC Mons) comme 3e gardien (et entraîneur). Waasland-Beveren a de son côté fait resigner le défenseur Siebe Blondelle (2 ans) et le milieu de terrain Benoît Ladrière (1 an + une option).

La ville d'Anvers qui n'a voulu ni confirmer, ni infirmer le projet, se refuse à tout commentaire.

La télévision régionale ATV a fait état lundi de "sources bien informées" qui lui ont révélé un projet de création d'un nouveau club. Des hommes d'affaires et de presse anversois réputés y travailleraient en collaboration avec le bourgmestre Bart De Wever (N-VA). Ni l'Antwerp (D2), financièrement trop fragile, ni le Beerschot (D3, peut-être), présumé en voie de disparition, seraient concernés. L'intention serait en effet ... d'acheter le matricule d'un club actuel de l'élite afin de démarrer la saison 2013-2014 - ou plus tard - au plus haut niveau. Lequel ? ATV cite celui de Waasland-Beveren (4068) ou du promu, Ostende (31). Les délais semblent toutefois (très) courts, et il reste surtout à savoir si ces matricules sont effectivement à vendre.Waasland-Beveren ne compte pas vendre son matricule Waasland-Beveren a d'ores et déjà fait savoir dans un communiqué qu'il n'a pas l'intention de déménager au Kiel, et encore moins de revendre son matricule. "Nous démentons dans toutes les langues du monde que Waasland-Beveren serait prêt à quitter le Freethiel", souligne le communiqué. Le matricule 4068 dément les informations d'ATV le concernant et les jugent "complètement fausses en ce qui concerne notre club. On a un projet établi en 2010 et qui doit nous mener assez rapidement et de façon durable dans le subtop de la Pro League, et on s'y tiendra. Il n'a jamais été envisagé de quitter le Pays de Waes. Ce qu'on veut c'est renouer avec le glorieux passé du club. Ici à Beveren-Waasland."On notera cependant qu'Ostende a perdu son sponsor principal, le Groupe Caenen, et retardé la vente des abonnements. Officiellement parce que les prix et les formules doivent encore être définis. Le club côtier a en revanche transféré le Français Cédric Berthelin (AEC Mons) comme 3e gardien (et entraîneur). Waasland-Beveren a de son côté fait resigner le défenseur Siebe Blondelle (2 ans) et le milieu de terrain Benoît Ladrière (1 an + une option). La ville d'Anvers qui n'a voulu ni confirmer, ni infirmer le projet, se refuse à tout commentaire.