"S'imposer trois fois de rang, c'est vraiment incroyable, historique. Nous allons simplement profiter du moment avec toute l'équipe et penser à tout ce qu'on a déjà fait. On peut aller très loin avec une telle équipe mais s'imposer trois fois de rang, c'est fou", a dit à beIN Sports celui qui est devenu le premier entraîneur à remporter trois Ligues des Champions de suite. Pourtant samedi à Kiev, les premières actions étaient des Reds. Grâce à son trio Salah-Mané-Roberto Firmino, Liverpool était à la base d'une pluie de ballons dans la surface du Real. Mais sa première véritable double occasion s'est fait attendre (23e). La première image forte on l'a doit à Salah (lire, qui blessé à la clavicule après un duel viril avec Sergio Ramos, a cédé sa place en larmes à Adam Lallana (31e). Autre coup dur: la sortie de l'Espagnol Dani Carvajal, blessé aux ischio-jambiers (37e). Un faux rythme s'est installé et les Reds semblaient sonnés. La physionomie de la rencontre a changé, Liverpool a essayé de résister alors que la possession est devenue madrilène. En début de seconde période, le Real a ouvert la marque de manière cocasse par Benzema. Les Reds ont directement recollé à la marque grâce à une reprise en extension de Mané (55e, 1-1). Zinédine Zidane choisit alors de remplacer Isco par Bale (61e). Le Gallois n'a pas attendu longtemps pour placer une bicyclette sur un centre de Marcelo (64e, 2-1). À la 84e, Karius a commis une nouvelle faute grotesque en laissant glisser entre ses gants un tir des 30m de Bale (84e, 3-1), encore lui. Auteur d'un doublé, le Gallois a été l'homme du match. "J'étais déçu de ne pas avoir été titulaire, mais je devais avoir un impact. Quand je suis rentré, c'est ce que j'ai fait. On sait ce que l'on a accompli, d'où on vient, on est déçu pour le championnat mais c'est une grande saison", a-t-il réagi. (Belga)

"S'imposer trois fois de rang, c'est vraiment incroyable, historique. Nous allons simplement profiter du moment avec toute l'équipe et penser à tout ce qu'on a déjà fait. On peut aller très loin avec une telle équipe mais s'imposer trois fois de rang, c'est fou", a dit à beIN Sports celui qui est devenu le premier entraîneur à remporter trois Ligues des Champions de suite. Pourtant samedi à Kiev, les premières actions étaient des Reds. Grâce à son trio Salah-Mané-Roberto Firmino, Liverpool était à la base d'une pluie de ballons dans la surface du Real. Mais sa première véritable double occasion s'est fait attendre (23e). La première image forte on l'a doit à Salah (lire, qui blessé à la clavicule après un duel viril avec Sergio Ramos, a cédé sa place en larmes à Adam Lallana (31e). Autre coup dur: la sortie de l'Espagnol Dani Carvajal, blessé aux ischio-jambiers (37e). Un faux rythme s'est installé et les Reds semblaient sonnés. La physionomie de la rencontre a changé, Liverpool a essayé de résister alors que la possession est devenue madrilène. En début de seconde période, le Real a ouvert la marque de manière cocasse par Benzema. Les Reds ont directement recollé à la marque grâce à une reprise en extension de Mané (55e, 1-1). Zinédine Zidane choisit alors de remplacer Isco par Bale (61e). Le Gallois n'a pas attendu longtemps pour placer une bicyclette sur un centre de Marcelo (64e, 2-1). À la 84e, Karius a commis une nouvelle faute grotesque en laissant glisser entre ses gants un tir des 30m de Bale (84e, 3-1), encore lui. Auteur d'un doublé, le Gallois a été l'homme du match. "J'étais déçu de ne pas avoir été titulaire, mais je devais avoir un impact. Quand je suis rentré, c'est ce que j'ai fait. On sait ce que l'on a accompli, d'où on vient, on est déçu pour le championnat mais c'est une grande saison", a-t-il réagi. (Belga)