C'est davantage (+10,4%) que lors de la saison précédente, qui avait vu les joueurs toucher en moyenne 211.000 euros brut. Sur ces 233.000 euros brut, le salaire brut réel est de 207.000 euros tandis que les cotisations d'assurance groupe atteignent 26.000 euros. La différence varie toutefois fortement en fonction des clubs. Parmi les cinq grands du championnat de division 1A, le "G5", le salaire moyen atteignait 381.000 euros brut annuels, tandis qu'il était de 201.000 euros brut en moyenne pour les 11 autres clubs de Jupiler Pro League (le "K11"). En Proximus League, la D1B, le salaire moyen était de 110.000 euros lors de la saison 2018-2019. Le poste "salaire des joueurs" atteignait un total de 249 millions pour la saison 18/19, contre 214 millions d'euros en 17/18, et représentait 56% des revenus (hors transferts) des clubs. Pour ceux du G5, les salaires des joueurs pèsent moins de la moitié (46%) du chiffre d'affaires hors transferts mais ils représentent 65% pour les clubs du K11 et même trois quarts des revenus hors transferts pour les clubs de D1B. La Belgique comptait lors de la saison 2018-2019 plus de 870 joueurs de foot pros. (Belga)

C'est davantage (+10,4%) que lors de la saison précédente, qui avait vu les joueurs toucher en moyenne 211.000 euros brut. Sur ces 233.000 euros brut, le salaire brut réel est de 207.000 euros tandis que les cotisations d'assurance groupe atteignent 26.000 euros. La différence varie toutefois fortement en fonction des clubs. Parmi les cinq grands du championnat de division 1A, le "G5", le salaire moyen atteignait 381.000 euros brut annuels, tandis qu'il était de 201.000 euros brut en moyenne pour les 11 autres clubs de Jupiler Pro League (le "K11"). En Proximus League, la D1B, le salaire moyen était de 110.000 euros lors de la saison 2018-2019. Le poste "salaire des joueurs" atteignait un total de 249 millions pour la saison 18/19, contre 214 millions d'euros en 17/18, et représentait 56% des revenus (hors transferts) des clubs. Pour ceux du G5, les salaires des joueurs pèsent moins de la moitié (46%) du chiffre d'affaires hors transferts mais ils représentent 65% pour les clubs du K11 et même trois quarts des revenus hors transferts pour les clubs de D1B. La Belgique comptait lors de la saison 2018-2019 plus de 870 joueurs de foot pros. (Belga)