"Nous savons qu'il s'agit d'un déplacement compliqué", a prévenu Niels Thijssen avant son départ de la capitale anglaise. "Pour vaincre le décalage horaire, nous allons adapter notre mode de vie comme si nous étions encore dans le fuseau horaire européen. Et ce dès notre arrivée jusqu'à notre retour en Belgique. Nous pensons que c'est la meilleure solution vu la difficulté du voyage mais aussi par rapport aux semaines de compétition à venir", a expliqué l'entraîneur néerlandais. En pleine confiance le 7 avril dernier à Uccle, la Belgique n'avait laissé aucune chance aux Chinoises à l'aller, s'imposant autoritairement 4-1 avant de prendre la mesure des Etats-Unis 2-1 trois jours plus tard. Le match retour de samedi risque d'être sensiblement différent. La défaite sans discussion 2-0 face à la Grande-Bretagne a laissé en effet apparaître un manque de préparation des Panthers dont la plupart sortaient à peine de la phase finale des play-offs en championnat de clubs. "Nous allons essayer de tirer le meilleur de nous-mêmes en Chine, mais vu les circonstances il est impossible de prévoir à 100 pc ce que ce duel va nous réserver. Nous sommes actuellement dans un processus où nous essayons de revenir le plus vite possible à notre niveau du mois d'avril pour par la suite continuer à construire. Il est néanmoins logique que cela prenne un peu de temps, bien que nous rentrions déjà dans la phase cruciale de la compétition", a encore confié Thijssen. Les Belges, 4e au classement de la Pro League après 7 rencontres, dépasseraient l'Australie pour la 3e place en cas de succès samedi. Une défaite serait sans conséquence, mais elle verrait l'Allemagne se rapprocher dangereusement du 4e et dernier ticket qualificatif pour le Final Four d'Amsterdam, fin juin. La Chine, qui disputera elle samedi sa 14e rencontre sur les 16 programmées, pointe à la 8e et avant-dernière place. A leur retour d'Asie, les Red Panthers enchaîneront trois confrontations à la Wilrijkse Plein d'Anvers, le jeudi 30 contre la Grande-Bretagne (15h30), le dimanche 2 juin face à l'Allemagne (15h30) et le samedi 8 juin contre les Pays-Bas, champions du monde et N.1 mondiaux (15h30). (Belga)