" De la taille et des joueurs d'expérience ", voilà ce que réclamait Cedomir Janevski après la défaite à Sclessin pour aborder les neuf derniers matches de la phase classique et décrocher le maintien. Pour la taille, le coach macédonien est déjà servi, puisque le RMP a fait venir le mètre nonante-six du jeune Serge Tapoko, qui a rompu son contrat avec OHL suite à des différends avec Emilio Ferrera.

" Il rentre parfaitement dans le concept du RMP puisque c'est un jeune joueur, qui a un parcours intéressant en ayant connu un centre de formation en France, puis la D2 en Belgique ", explique Yuri Selak, le manager des Hurlus. " Qui plus est, il pourra bientôt être considéré comme belge grâce à ses années passées ici, et sa taille fera plaisir à notre coach. "

Le principal dossier du mercato mouscronnois se trouve ailleurs. L'objectif est de trouver un attaquant capable de rapporter des points dans les neuf rencontres à venir : " Je ne veux pas spécialement qu'il soit expérimenté. L'important, c'est qu'il marque des buts ", poursuit Yuri Selak, qui explore à la fois des pistes à l'étranger et sur le marché belge.

" Mais en Belgique, c'est plus difficile, parce qu'un attaquant qui marche bien coûte cher. Ou alors, il faut aller chercher le prêt d'un joueur en manque de temps de jeu. Mais s'il ne joue pas dans son club, il y a sûrement une raison ", ajoute le directeur sportif, qui travaille pour faire venir un, voire deux attaquants au Canonnier d'ici la fin du mois.

Dans le sens des départs, l'imposant noyau mouscronnois commence déjà à s'alléger : " Nous avons mis un terme au contrat de Shane O'Neill et nous sommes également en quête d'une solution pour Muhammed Demirci ", conclut Selak qui n'exclut pas deux ou trois autres départs dont celui de Marciano, le gardien israélien qui a perdu sa place depuis l'arrivée de Vagner.

Par Guillaume Gautier

" De la taille et des joueurs d'expérience ", voilà ce que réclamait Cedomir Janevski après la défaite à Sclessin pour aborder les neuf derniers matches de la phase classique et décrocher le maintien. Pour la taille, le coach macédonien est déjà servi, puisque le RMP a fait venir le mètre nonante-six du jeune Serge Tapoko, qui a rompu son contrat avec OHL suite à des différends avec Emilio Ferrera. " Il rentre parfaitement dans le concept du RMP puisque c'est un jeune joueur, qui a un parcours intéressant en ayant connu un centre de formation en France, puis la D2 en Belgique ", explique Yuri Selak, le manager des Hurlus. " Qui plus est, il pourra bientôt être considéré comme belge grâce à ses années passées ici, et sa taille fera plaisir à notre coach. "Le principal dossier du mercato mouscronnois se trouve ailleurs. L'objectif est de trouver un attaquant capable de rapporter des points dans les neuf rencontres à venir : " Je ne veux pas spécialement qu'il soit expérimenté. L'important, c'est qu'il marque des buts ", poursuit Yuri Selak, qui explore à la fois des pistes à l'étranger et sur le marché belge. " Mais en Belgique, c'est plus difficile, parce qu'un attaquant qui marche bien coûte cher. Ou alors, il faut aller chercher le prêt d'un joueur en manque de temps de jeu. Mais s'il ne joue pas dans son club, il y a sûrement une raison ", ajoute le directeur sportif, qui travaille pour faire venir un, voire deux attaquants au Canonnier d'ici la fin du mois.Dans le sens des départs, l'imposant noyau mouscronnois commence déjà à s'alléger : " Nous avons mis un terme au contrat de Shane O'Neill et nous sommes également en quête d'une solution pour Muhammed Demirci ", conclut Selak qui n'exclut pas deux ou trois autres départs dont celui de Marciano, le gardien israélien qui a perdu sa place depuis l'arrivée de Vagner.Par Guillaume Gautier