Et si le Standard avait laissé filer deux Benteke au lieu d'un ? Le club liégeois pouvait déjà se mordre les doigts de n'avoir pas pu profiter d'un talent comme celui de Christian, désormais à Aston Villa, il pourrait maintenant s'en vouloir d'avoir également laissé filer Jonathan. Après quatre ans passés au centre formation du Standard, le petit frère de l'autre est en effet retourné dans son premier club: Visé.



Depuis le début de la saison, il accumule les minutes petit à petit et a marqué son premier but à Eupen (4-2 pour les Germanophones) le 26 octobre dernier. Dans la vidéo ci-dessous, le match opposait les Liégeois à Tubize, le samedi 5 avril dernier. Le score était de 2-1 en faveur des Brabançons lorsque Jonathan Benteke a récupéré le ballon dans le grand rectangle adverse et lâché une splendide frappe enroulée droit dans la lucarne du gardien.



De quoi donner des idées à Marc Wilmots pour remplacer son frère... ou au moins à certains clubs intéressés par un joueur talentueux.

Le but en vidéo:

Et si le Standard avait laissé filer deux Benteke au lieu d'un ? Le club liégeois pouvait déjà se mordre les doigts de n'avoir pas pu profiter d'un talent comme celui de Christian, désormais à Aston Villa, il pourrait maintenant s'en vouloir d'avoir également laissé filer Jonathan. Après quatre ans passés au centre formation du Standard, le petit frère de l'autre est en effet retourné dans son premier club: Visé. Depuis le début de la saison, il accumule les minutes petit à petit et a marqué son premier but à Eupen (4-2 pour les Germanophones) le 26 octobre dernier. Dans la vidéo ci-dessous, le match opposait les Liégeois à Tubize, le samedi 5 avril dernier. Le score était de 2-1 en faveur des Brabançons lorsque Jonathan Benteke a récupéré le ballon dans le grand rectangle adverse et lâché une splendide frappe enroulée droit dans la lucarne du gardien. De quoi donner des idées à Marc Wilmots pour remplacer son frère... ou au moins à certains clubs intéressés par un joueur talentueux. Le but en vidéo: