Accompagné par le Suisse Mathias Kaiser et le Français Thomas Laurent, Ugo de Wilde est passé tout proche de son premier podium en LMP2, la catégorie reine du championnat européen d'endurance. Une bonne gestion des neutralisations et une stratégie bien sentie ont permis à Thomas Laurent de se retrouver 3e en fin d'épreuve. Mais il a fini par céder face au Suisse Louis Deletraz à deux minutes de l'arrivée. Il s'agit tout de même du meilleur résultat de la saison pour le trio de Wilde/Kaiser/Laurent. La victoire est revenue à l'Oreca-Gibson IDEC Sport des Français Paul Lafargue, Paul-Loup Chatin et Patrick Pilet. En GTE, la Porsche d'Alessio Picariello et la Ferrari de Sarah Bovy ont roulé aux avants-postes tout au long de la course, Sarah Bovy terminant même son premier relais en tête. Mais finalement, la Porsche de Picariello a terminé 4e à 7 secondes des vainqueurs devant la Ferrari de Bovy, qui a terminé à 15 secondes. (Belga)

Accompagné par le Suisse Mathias Kaiser et le Français Thomas Laurent, Ugo de Wilde est passé tout proche de son premier podium en LMP2, la catégorie reine du championnat européen d'endurance. Une bonne gestion des neutralisations et une stratégie bien sentie ont permis à Thomas Laurent de se retrouver 3e en fin d'épreuve. Mais il a fini par céder face au Suisse Louis Deletraz à deux minutes de l'arrivée. Il s'agit tout de même du meilleur résultat de la saison pour le trio de Wilde/Kaiser/Laurent. La victoire est revenue à l'Oreca-Gibson IDEC Sport des Français Paul Lafargue, Paul-Loup Chatin et Patrick Pilet. En GTE, la Porsche d'Alessio Picariello et la Ferrari de Sarah Bovy ont roulé aux avants-postes tout au long de la course, Sarah Bovy terminant même son premier relais en tête. Mais finalement, la Porsche de Picariello a terminé 4e à 7 secondes des vainqueurs devant la Ferrari de Bovy, qui a terminé à 15 secondes. (Belga)