Marc Degryse
Opinion

23/10/18 à 10:50 - Mise à jour à 11:07

Trossard, un Eden version Pro League

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, Leandro Trossard pourrait bientôt recevoir ses premières minutes chez les Diables.

Trossard, un Eden version Pro League

Leandro Trossard. © BELGA

Les débuts d'un nouveau coach dans un grand club du championnat sont toujours observés de près. Et Jess Thorup a réussi les siens à la tête de Gand. C'était un match assez facile pour les Buffalos, face à une équipe d'Ostende qui souffre beaucoup, surtout quand elle doit prendre la possession à son compte. Au niveau tactique, il n'y avait pas de grand bouleversement par rapport à l'équipe d'Yves Vanderhaeghe, mais on a pu voir un grand changement d'état d'esprit dans l'équipe.

Gand restait sur un bilan d'un point sur neuf, et pourtant, on n'a pas eu l'impression que cette équipe manquait de confiance. Au classement, les deux formations affichaient un bilan de quatorze points mais sur le terrain, on aurait cru qu'il y avait une dizaine de points d'écart, tant le niveau était déséquilibré. Finalement, la plus grande chance d'Ostende à l'heure actuelle, c'est d'avoir neuf points d'avance sur la dernière place. Gert Verheyen doit plutôt regarder derrière lui que devant. Et ça doit être difficile, pour un gagneur comme lui.

Anderlecht, par contre, pourrait recommencer à regarder vers le haut. Même si Hein Vanhaezebrouck manque de relais sur le terrain, de leaders qui ramènent tout le monde au calme quand l'adversaire revient de 4-0 à 4-2, les Mauves ont enchaîné une deuxième victoire consécutive grâce au retour positif de Nany Dimata. Contre Saint-Trond, il y a quelques semaines, toutes ses frappes étaient hors du cadre. Face au Cercle, il n'a pas frappé en puissance, mais ses ballons placés ont fait la différence. Il ne tirait pas simplement pour le principe, mais avec l'idée de placer le ballon à un endroit précis. Le Sporting a maintenant un programme assez abordable, qui pourrait lui permettre de se rapprocher de Bruges et de Genk.

Le champion en titre n'a pas été impressionnant contre Waasland-Beveren. S'il n'y a pas encore de raison de paniquer, les Brugeois ont affiché un certain manque de fraîcheur et de qualité dans cette rencontre. Une victoire contre Monaco, pour enfin briser leur longue spirale négative en Ligue des Champions (avec huit défaites consécutives en deux participations), leur ferait le plus grand bien pour trouver leur second souffle.

Partager

"On peut espérer plus de Mehdi Carcela. Dans ce genre de match, il doit faire la différence à plusieurs reprises."

Le Standard, lui aussi, a paru à court d'idées contre Mouscron. C'est déjà le quatrième 0-0 des Rouches cette saison, et Michel Preud'homme se dit sans doute qu'il a plus de travail que prévu. Cela doit être frustrant pour lui, mais il manque quelque chose aux Liégeois dans cette volonté de faire basculer ce genre de match. Peut-être qu'on peut espérer plus de Mehdi Carcela. Dans un match pareil, il doit pouvoir avoir deux ou trois inspirations géniales qui amènent des occasions ou des buts. Il faudrait peut-être, face à ce genre d'adversaire, lui imposer un rôle défensif un peu moins important, tout en lui mettant une petite pression : dans un tel match, tu dois faire la différence à plusieurs reprises. Sinon, tu n'auras pas fait ton boulot.

La différence, Leandro Trossard la fait, au sein d'une machine bien rodée à Genk. C'est vraiment l'homme en forme. À l'échelle de la Pro League, il me fait un peu penser à Eden Hazard. Il répète une action que tout le monde connaît, mais personne n'arrive à l'arrêter et il trouve le cadre les yeux fermés. Avant sa blessure, ce n'était pas spécialement un joueur efficace mais cette saison, ses chiffres sont impressionnants : en 17 matches joués, il a déjà marqué 15 fois. S'il continue sur cette lancée, Roberto Martinez pourrait bien lui offrir ses premières minutes de jeu en équipe nationale dans les mois qui viennent.

Nos partenaires