"C'était un parcours très insidieux", a confié Aerts. "J'ai rapidement pu prendre les secondes de bonification, c'était une bonne affaire pour le général (il termine 2e, ndlr). J'ai vite trouvé mon rythme sur ce parcours et finalement, je suis parti, mais j'ai crevé et Quinten Hermans est rentré. Là, tu peux faire deux choses : mettre la pression ou attendre un tour et voir quelles lignes il prend. J'ai choisi cette dernière option. Je me sentais un peu meilleur sur la pente." Quand Hermans a connu des problèmes mécaniques, Aerts s'est à nouveau isolé en tête. Avec un nouveau vélo, propre, à la suite de sa crevaison. "C'était un peu de la chance dans la malchance, avec un vélo propre, ça allait mieux." Il a ainsi décroché son quatrième succès de la saison, après une période difficile qui a suivi le bronze aux Mondiaux. "Normalement, après un bon Mondial, tu dois pouvoir garder ta forme pour le reste de la saison, mais je me suis beaucoup entraîné pour ces Mondiaux et j'ai sans doute trop décompressé. De plus, mon estomac m'a joué des tours, peut-être à cause du stress du Superprestige. Heureusement, j'ai pu mettre cela derrière moi et le rectifier avec ma 20e victoire professionnelle. Il reste deux cross, à Saint-Nicolas et Oostmalle. J'ajouterais volontiers Oostmalle à mon palmarès. Ce sera différent des autres années, sans public. Pour moi, c'est proche de la maison, donc il y a toujours de l'ambiance. Cette fois, ce sera calme, mais j'aimerais le gagner." (Belga)

"C'était un parcours très insidieux", a confié Aerts. "J'ai rapidement pu prendre les secondes de bonification, c'était une bonne affaire pour le général (il termine 2e, ndlr). J'ai vite trouvé mon rythme sur ce parcours et finalement, je suis parti, mais j'ai crevé et Quinten Hermans est rentré. Là, tu peux faire deux choses : mettre la pression ou attendre un tour et voir quelles lignes il prend. J'ai choisi cette dernière option. Je me sentais un peu meilleur sur la pente." Quand Hermans a connu des problèmes mécaniques, Aerts s'est à nouveau isolé en tête. Avec un nouveau vélo, propre, à la suite de sa crevaison. "C'était un peu de la chance dans la malchance, avec un vélo propre, ça allait mieux." Il a ainsi décroché son quatrième succès de la saison, après une période difficile qui a suivi le bronze aux Mondiaux. "Normalement, après un bon Mondial, tu dois pouvoir garder ta forme pour le reste de la saison, mais je me suis beaucoup entraîné pour ces Mondiaux et j'ai sans doute trop décompressé. De plus, mon estomac m'a joué des tours, peut-être à cause du stress du Superprestige. Heureusement, j'ai pu mettre cela derrière moi et le rectifier avec ma 20e victoire professionnelle. Il reste deux cross, à Saint-Nicolas et Oostmalle. J'ajouterais volontiers Oostmalle à mon palmarès. Ce sera différent des autres années, sans public. Pour moi, c'est proche de la maison, donc il y a toujours de l'ambiance. Cette fois, ce sera calme, mais j'aimerais le gagner." (Belga)