Les Brugeois dominent le championnat cette saison et sont toujours en course en Europe avec un 16e de finale d'Europa League décroché grâce à une troisième place dans un groupe relevé en Ligue des Champions. Après un partage contre Galatasaray (0-0) et surtout au Real Madrid (2-2) après avoir mené 0-2, Bruges a arraché à l'ultime minute à Galatasaray (1-1) la 3e place de son groupe. Ancien icône comme joueur du club brugeois, Philippe Clément, 45 ans, a été préféré à Michel Preud'homme (Standard) - lauréat en 2016 - et Wouter Vrancken (FC Malines). La cérémonie a eu lieu à "l'Espace Raymond Goethals", dans le stade du RWDM, où la tribune 2 porte également le nom du "sorcier" molenbeekois. Le trophée récompense le meilleur entraîneur belge de l'année, exerçant en Belgique ou à l'étranger, dans un club ou à la tête d'une sélection nationale. Les autres lauréats figurant au palmarès sont Eric Gerets (2011), Peter Maes (2012), Francky Dury (2013), Marc Wilmots (2014), Hein Vanhaezebrouck (2015) et Felice Mazzu (2017). Raymond Goethals, décédé le 6 décembre 2004, est considéré comme le meilleur entraîneur belge de l'histoire. Il fait partie de la lignée rare des coaches qui ont réussi partout. Molenbeekois pure souche, Raymond Goethals n'a jamais entraîné le club de la commune. Mais il y a effectué sa carrière de joueur comme gardien du Daring, et a assisté jusqu'à sa mort à quantité de matches au Stade Edmond Machtens. (Belga)

Les Brugeois dominent le championnat cette saison et sont toujours en course en Europe avec un 16e de finale d'Europa League décroché grâce à une troisième place dans un groupe relevé en Ligue des Champions. Après un partage contre Galatasaray (0-0) et surtout au Real Madrid (2-2) après avoir mené 0-2, Bruges a arraché à l'ultime minute à Galatasaray (1-1) la 3e place de son groupe. Ancien icône comme joueur du club brugeois, Philippe Clément, 45 ans, a été préféré à Michel Preud'homme (Standard) - lauréat en 2016 - et Wouter Vrancken (FC Malines). La cérémonie a eu lieu à "l'Espace Raymond Goethals", dans le stade du RWDM, où la tribune 2 porte également le nom du "sorcier" molenbeekois. Le trophée récompense le meilleur entraîneur belge de l'année, exerçant en Belgique ou à l'étranger, dans un club ou à la tête d'une sélection nationale. Les autres lauréats figurant au palmarès sont Eric Gerets (2011), Peter Maes (2012), Francky Dury (2013), Marc Wilmots (2014), Hein Vanhaezebrouck (2015) et Felice Mazzu (2017). Raymond Goethals, décédé le 6 décembre 2004, est considéré comme le meilleur entraîneur belge de l'histoire. Il fait partie de la lignée rare des coaches qui ont réussi partout. Molenbeekois pure souche, Raymond Goethals n'a jamais entraîné le club de la commune. Mais il y a effectué sa carrière de joueur comme gardien du Daring, et a assisté jusqu'à sa mort à quantité de matches au Stade Edmond Machtens. (Belga)