"Corné a continuellement pris la pente glissante plus lentement que moi. C'est donc là que je voulais faire la différence. Et cela a marché", a commenté Eli Iserbyt. "J'ai toutefois pris un mauvais départ. J'ai eu un problème avec mon tube qui s'est percé. Cela en plus à un très mauvais moment puisque c'était juste après le poste de matériel. J'ai dû rouler longtemps comme cela. Puis j'ai chuté. Ce n'est pas idéal pour trouver son rythme. J'ai toutefois rectifié le tir par la suite." Dimanche prochain aura lieu le championnat de Belgique. Iserbyt sait qu'il sera l'homme à battre. "Je vais aborder tranquillement cette lutte pour le titre. Je ne veux pas accumuler trop de stress. Je vais m'entraîner, me reposer et regarder la télévision. Dimanche, je veux faire la course de ma vie et finir en tête", a conclu Iserbyt toujours solide leader du Trophée AP Assurances. (Belga)

"Corné a continuellement pris la pente glissante plus lentement que moi. C'est donc là que je voulais faire la différence. Et cela a marché", a commenté Eli Iserbyt. "J'ai toutefois pris un mauvais départ. J'ai eu un problème avec mon tube qui s'est percé. Cela en plus à un très mauvais moment puisque c'était juste après le poste de matériel. J'ai dû rouler longtemps comme cela. Puis j'ai chuté. Ce n'est pas idéal pour trouver son rythme. J'ai toutefois rectifié le tir par la suite." Dimanche prochain aura lieu le championnat de Belgique. Iserbyt sait qu'il sera l'homme à battre. "Je vais aborder tranquillement cette lutte pour le titre. Je ne veux pas accumuler trop de stress. Je vais m'entraîner, me reposer et regarder la télévision. Dimanche, je veux faire la course de ma vie et finir en tête", a conclu Iserbyt toujours solide leader du Trophée AP Assurances. (Belga)