Il devait y avoir quatre Belges en lice, mais ils ne seront que trois. L'élégant welter bruxellois Mohamed Rachem, 30 ans, qui avait brillamment écarté le Hongrois Laszlo Kozak au premier tour, testé positif au coronavirus mardi, est en effet contraint de quitter la "Road to Tokyo". Il aurait certes dû affronter en huitième de finale la quatrième tête de série, l'Ukrainien Yevhenii Barabanov, qui l'avait battu au tournoi de Sofia il y a deux ans. Mais en cas de victoire il aurait bénéficié d'un tableau dégagé, dans une catégorie où six boxeurs se qualifieront pour Tokyo. Les quatre mousquetaires ne sont donc plus que trois. Restent en lice le... Normand Lancelot Proton de la Chapelle, 22 ans, dont la mère est belge, tombeur inattendu aux points (3-2) de l'espoir allemand Silvo Schierle au premier tour du tableau des moyens (-75 kg). Son adversaire en huitième de finale est le Suisse d'origine dominicaine Angel Roque, qu'il avait dominé à la Cup d'Eindhoven, en 2019. En cas de victoire, Proton de la Chapelle aurait encore deux chances de décrocher son ticket pour les Jeux. Son adversaire en quarts devrait être le Slovaque Andrej Csemez, tête de série numéro quatre. Sinon ce sera l'Espagnol Miguel Cuadrado. Le Bastognard Ziad El Mohor, 25 ans, sera lui opposé à l'Espagnol d'origine russe Gazimagomed Jalidov en 1/8e de finale des mi-lourds (-81 kg). Une défaite en quart de finale contre le Turc Bayram Malkan, tête de série numéro trois, ou le Biélorusse Mikhail Dauhaliavets, ne serait pas synonyme d'élimination puisque les box-offs distribueront les deux derniers sésames. De plus El Mohor atteindrait un total de 175 points au classement BTF (Boxing Task Force) du CIO en cas de succès contre Jalidov. De tous les boxeurs encore en compétition, l'Ardennais occupe la huitième place provisoire. Or l'annulation du tournoi mondial attribue un ticket supplémentaire à l'Europe, réservé au boxeur éliminé le mieux classé. Enfin le lourd gantois Victor Schelstraete, 25 ans, en pleine forme - il s'est notamment préparé avec l'équipe cubaine à Berlin - sera opposé au Grec d'origine arménienne Vagkan Nanitzanian en 1/8e de finale, puis au Britannique d'origine jamaïcaine Cheavon Clarke, tête de série numéro trois, face auquel il s'était incliné aux Mondiaux, ou à l'Arménien Narek Manasyan, en quart de finale. Deux succès sont obligatoires, vu qu'il n'y aura que quatre qualifiés dans cette catégorie des moins de 91 kilos. Schelstraete atteindrait cependant la barre des 200 points en disputant les quarts, alors qu'il occupe actuellement la cinquième place du classement BTF, synonyme de passeport pour les Jeux, si les quatre têtes de série sont demi-finalistes au Grand Dôme... Le poids plume (-57 kg) Vasile Usturoi, éliminé par le Français Samuel Kistohurry à Londres, est premier remplaçant européen au classement BTF. Il ne peut plus qu'espérer un forfait (peu probable) de l'Irlandais Kurt Walker, qui s'est vu attribuer la place libre après l'annulation du TKO mondial. Aucun Belge n'a plus participé au tournoi olympique de boxe depuis Abdekader Wahabi à Barcelone en 1992. (Belga)

Il devait y avoir quatre Belges en lice, mais ils ne seront que trois. L'élégant welter bruxellois Mohamed Rachem, 30 ans, qui avait brillamment écarté le Hongrois Laszlo Kozak au premier tour, testé positif au coronavirus mardi, est en effet contraint de quitter la "Road to Tokyo". Il aurait certes dû affronter en huitième de finale la quatrième tête de série, l'Ukrainien Yevhenii Barabanov, qui l'avait battu au tournoi de Sofia il y a deux ans. Mais en cas de victoire il aurait bénéficié d'un tableau dégagé, dans une catégorie où six boxeurs se qualifieront pour Tokyo. Les quatre mousquetaires ne sont donc plus que trois. Restent en lice le... Normand Lancelot Proton de la Chapelle, 22 ans, dont la mère est belge, tombeur inattendu aux points (3-2) de l'espoir allemand Silvo Schierle au premier tour du tableau des moyens (-75 kg). Son adversaire en huitième de finale est le Suisse d'origine dominicaine Angel Roque, qu'il avait dominé à la Cup d'Eindhoven, en 2019. En cas de victoire, Proton de la Chapelle aurait encore deux chances de décrocher son ticket pour les Jeux. Son adversaire en quarts devrait être le Slovaque Andrej Csemez, tête de série numéro quatre. Sinon ce sera l'Espagnol Miguel Cuadrado. Le Bastognard Ziad El Mohor, 25 ans, sera lui opposé à l'Espagnol d'origine russe Gazimagomed Jalidov en 1/8e de finale des mi-lourds (-81 kg). Une défaite en quart de finale contre le Turc Bayram Malkan, tête de série numéro trois, ou le Biélorusse Mikhail Dauhaliavets, ne serait pas synonyme d'élimination puisque les box-offs distribueront les deux derniers sésames. De plus El Mohor atteindrait un total de 175 points au classement BTF (Boxing Task Force) du CIO en cas de succès contre Jalidov. De tous les boxeurs encore en compétition, l'Ardennais occupe la huitième place provisoire. Or l'annulation du tournoi mondial attribue un ticket supplémentaire à l'Europe, réservé au boxeur éliminé le mieux classé. Enfin le lourd gantois Victor Schelstraete, 25 ans, en pleine forme - il s'est notamment préparé avec l'équipe cubaine à Berlin - sera opposé au Grec d'origine arménienne Vagkan Nanitzanian en 1/8e de finale, puis au Britannique d'origine jamaïcaine Cheavon Clarke, tête de série numéro trois, face auquel il s'était incliné aux Mondiaux, ou à l'Arménien Narek Manasyan, en quart de finale. Deux succès sont obligatoires, vu qu'il n'y aura que quatre qualifiés dans cette catégorie des moins de 91 kilos. Schelstraete atteindrait cependant la barre des 200 points en disputant les quarts, alors qu'il occupe actuellement la cinquième place du classement BTF, synonyme de passeport pour les Jeux, si les quatre têtes de série sont demi-finalistes au Grand Dôme... Le poids plume (-57 kg) Vasile Usturoi, éliminé par le Français Samuel Kistohurry à Londres, est premier remplaçant européen au classement BTF. Il ne peut plus qu'espérer un forfait (peu probable) de l'Irlandais Kurt Walker, qui s'est vu attribuer la place libre après l'annulation du TKO mondial. Aucun Belge n'a plus participé au tournoi olympique de boxe depuis Abdekader Wahabi à Barcelone en 1992. (Belga)