Après avoir connu deux annulations en raison des mesures liées à crise sanitaire du coronavirus, la Coupe de Belgique aura droit à une nouvelle détentrice ce samedi. Au stade AFAS de Malines, le RSC Anderlecht et le Standard Femina se disputeront le trophée. Si les Bruxelloises ambitionnent un doublé après leur titre de championnes acquis voici deux semaines, les Liégeoises voudront enfin remporter leur première compétition depuis 2018. En 2019, elles étaient d'ailleurs finalistes de la dernière édition de la Coupe remportée par La Gantoise. Il y aura comme un parfum de revanche.

La Coupe de Belgique féminine se déroule presque sur une année entière. Les équipes provinciales s'affrontent déjà lors de tours préliminaires à la fin du mois de juillet, tandis que la finale ne se déroule qu'au mois de mai de l'année suivante. Après ce premier tour, les clubs des divisions supérieures entrent en lice. La deuxième division nationale au second tour, la première division nationale au troisième tour et enfin les clubs de la Scooore Super League, la plus haute des divisions dans le football féminin belge, font leur apparition dans le tableau à partir des 1/16e de finale.

L'équipe qui a remporté le plus de Coupes contre celle qui a gagné le plus de championnats

Le fait que les équipes A, B et C participent a permis de créer une grosse surprise cette saison. Le tenant du titre, La Gantoise Ladies A, a été contraint de quitter la compétition dès les 1/8e de finale après une défaite 0-3 contre Anderlecht. L' équipe B des Gantoises, en revanche, a atteint le dernier carré, où elles ont subi la loi du Standard (0-8).

Cette finale entre Anderlecht et le Standard Fémina sera aussi un duel entre les deux équipes les plus titrées du football féminin belge. Les Rouchettes ont remporté 20 titres de championnes de Belgique dans leur histoire et ont même remporté une BeNe League. Elles ont également huit Coupes de Belgique dans leur vitrine à trophées. C'est deux de moins que les dames d'Anderlecht. Tessa Wullaert et ses coéquipières ont remporté de leur côté le dixième titre national cette saison.

Cela fait longtemps que les deux clubs historiques ne se sont pas rencontrés en finale de la Coupe. Pour trouver trace du dernier duel à ce stade la compétition, il faut remonter à... 1995, lorsque le Standard l'avait emporté sur le score de 3-1. La dernière victoire des Anderlechtoises dans cette compétition remonte à quasiment dix ans (2013). C'est plus que pour le Fémina qui avait soulevé le trophée en 2018.

Britt Vanhamel disputera son dernier match ce samedi avant de prendre sa retraite., belga
Britt Vanhamel disputera son dernier match ce samedi avant de prendre sa retraite. © belga

Les adieux à Britt Vanhamel et Johan Walem

Si les Mauves s'imposent, elles réaliseront le doublé pour la quatrième fois, un beau cadeau d'adieu pour l'entraîneur Johan Walem qui partira après une saison à la tête de l'équipe féminine. Mais pour cela, il faut venir à bout de la troisième meilleure équipe du championnat écoulé. Les deux équipes se tiennent sans doute de plus près qu'il n'y paraît, comme elles l'ont prouvé récemment lors des Play-offs. Au début du mois de mars, les Liégeoises ont renvoyé les championnes en titre à Bruxelles avec une défaite 1-0, tandis qu'Anderlecht a pris sa revanche sur son terrain en s'imposant 2-0 à la fin du mois d'avril.

Les joueuses du RSCA ont connu un début de saison difficile, mais elles ont retrouvé leur mielleur niveau au moment le plus important de la saison. Pour le Standard, la saison a été globalement décevante, donc une victoire en Coupe est certainement la bienvenue dans la Principauté.

Cette finale sera aussi un match très spécial pour une joueuse, puisque Britt Vanhamel raccrochera les crampons après 23 ans de carrière. En raison d'une maladie intestinale chronique et de la combinaison difficile avec son travail de psychologue, elle a décidé de mettre un terme à sa carrière de footballeuse.

Après avoir connu deux annulations en raison des mesures liées à crise sanitaire du coronavirus, la Coupe de Belgique aura droit à une nouvelle détentrice ce samedi. Au stade AFAS de Malines, le RSC Anderlecht et le Standard Femina se disputeront le trophée. Si les Bruxelloises ambitionnent un doublé après leur titre de championnes acquis voici deux semaines, les Liégeoises voudront enfin remporter leur première compétition depuis 2018. En 2019, elles étaient d'ailleurs finalistes de la dernière édition de la Coupe remportée par La Gantoise. Il y aura comme un parfum de revanche.La Coupe de Belgique féminine se déroule presque sur une année entière. Les équipes provinciales s'affrontent déjà lors de tours préliminaires à la fin du mois de juillet, tandis que la finale ne se déroule qu'au mois de mai de l'année suivante. Après ce premier tour, les clubs des divisions supérieures entrent en lice. La deuxième division nationale au second tour, la première division nationale au troisième tour et enfin les clubs de la Scooore Super League, la plus haute des divisions dans le football féminin belge, font leur apparition dans le tableau à partir des 1/16e de finale.Le fait que les équipes A, B et C participent a permis de créer une grosse surprise cette saison. Le tenant du titre, La Gantoise Ladies A, a été contraint de quitter la compétition dès les 1/8e de finale après une défaite 0-3 contre Anderlecht. L' équipe B des Gantoises, en revanche, a atteint le dernier carré, où elles ont subi la loi du Standard (0-8).Cette finale entre Anderlecht et le Standard Fémina sera aussi un duel entre les deux équipes les plus titrées du football féminin belge. Les Rouchettes ont remporté 20 titres de championnes de Belgique dans leur histoire et ont même remporté une BeNe League. Elles ont également huit Coupes de Belgique dans leur vitrine à trophées. C'est deux de moins que les dames d'Anderlecht. Tessa Wullaert et ses coéquipières ont remporté de leur côté le dixième titre national cette saison.Cela fait longtemps que les deux clubs historiques ne se sont pas rencontrés en finale de la Coupe. Pour trouver trace du dernier duel à ce stade la compétition, il faut remonter à... 1995, lorsque le Standard l'avait emporté sur le score de 3-1. La dernière victoire des Anderlechtoises dans cette compétition remonte à quasiment dix ans (2013). C'est plus que pour le Fémina qui avait soulevé le trophée en 2018.Si les Mauves s'imposent, elles réaliseront le doublé pour la quatrième fois, un beau cadeau d'adieu pour l'entraîneur Johan Walem qui partira après une saison à la tête de l'équipe féminine. Mais pour cela, il faut venir à bout de la troisième meilleure équipe du championnat écoulé. Les deux équipes se tiennent sans doute de plus près qu'il n'y paraît, comme elles l'ont prouvé récemment lors des Play-offs. Au début du mois de mars, les Liégeoises ont renvoyé les championnes en titre à Bruxelles avec une défaite 1-0, tandis qu'Anderlecht a pris sa revanche sur son terrain en s'imposant 2-0 à la fin du mois d'avril.Les joueuses du RSCA ont connu un début de saison difficile, mais elles ont retrouvé leur mielleur niveau au moment le plus important de la saison. Pour le Standard, la saison a été globalement décevante, donc une victoire en Coupe est certainement la bienvenue dans la Principauté.Cette finale sera aussi un match très spécial pour une joueuse, puisque Britt Vanhamel raccrochera les crampons après 23 ans de carrière. En raison d'une maladie intestinale chronique et de la combinaison difficile avec son travail de psychologue, elle a décidé de mettre un terme à sa carrière de footballeuse.