La double championne du monde (2017, 2019), qui a devancé la Française Rouguy Diallo (14,20 m) et l'Espagnole Ana Peleteiro Brion (14,17 m), améliore son record personnel en plein air de 2 centimètres, à sept centimètres seulement du record du monde détenu depuis 1995 par l'Ukrainienne Inessa Kravets (15,50 m). Rojas (25 ans) avait déjà sauté à 15,43 m en salle, le 21 février 2020 à Madrid, battant à cette occasion le record du monde indoor. Elle avait ainsi été élue athlète de l'année en 2020 après un vote organisé par World Athletics et sera la grandissime favorite des Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), cinq ans après l'argent décroché à Rio. (Belga)

La double championne du monde (2017, 2019), qui a devancé la Française Rouguy Diallo (14,20 m) et l'Espagnole Ana Peleteiro Brion (14,17 m), améliore son record personnel en plein air de 2 centimètres, à sept centimètres seulement du record du monde détenu depuis 1995 par l'Ukrainienne Inessa Kravets (15,50 m). Rojas (25 ans) avait déjà sauté à 15,43 m en salle, le 21 février 2020 à Madrid, battant à cette occasion le record du monde indoor. Elle avait ainsi été élue athlète de l'année en 2020 après un vote organisé par World Athletics et sera la grandissime favorite des Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), cinq ans après l'argent décroché à Rio. (Belga)