Le tribunal de Dendermonde a approuvé la demande Waasland-Beveren dans son procès contre la Pro League et l'Union belge. Pour éviter une amende trop basse que la Pro League pourrait facilement payer en lançant son championnat, le club avait exigé que la somme de dédommagement par journée disputée soit de 5 millions d'euros. Selon nos informations, le tribunal leur en a accordé la moitié, soit 2,5 millions d'euros, ce qui reste une somme très conséquente.

Le verdict pose un énorme problème à la Pro League, qui doit voter demain sur un format de championnat à 16 clubs, sans les Waaslandiens. Le coup d'envoi de la compétition dans une semaine est donc en danger.

Le club de football de Waasland-Beveren a lancé une procédure en référé car il n'acceptait pas le fait de ne pas avoir été repris dans le calendrier de la D1A 2020-2021. Le club estime toujours en faire partie jusqu'à la prochaine assemblée générale de la Pro League, fixée ce vendredi 31 juillet et, selon le règlement, le calendrier D1A avec les équipes actuelles aurait dû être connu le 23 juillet.

Malgré la décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) d'annuler, notamment, la relégation de Waasland-Beveren, le conseil d'administration de la Pro League avait décidé de maintenir son championnat à 16 équipes, avec playoffs.

Le club a dès lors demandé une suspension de la compétition, estimant que l'arrêt de la Cour n'était pas respecté. Une tentative de conciliation devant le tribunal a échoué lundi.

Le début du championnat, programmé le samedi 8 août, pourrait dès lors être mis en danger.

Le tribunal de Dendermonde a approuvé la demande Waasland-Beveren dans son procès contre la Pro League et l'Union belge. Pour éviter une amende trop basse que la Pro League pourrait facilement payer en lançant son championnat, le club avait exigé que la somme de dédommagement par journée disputée soit de 5 millions d'euros. Selon nos informations, le tribunal leur en a accordé la moitié, soit 2,5 millions d'euros, ce qui reste une somme très conséquente.Le verdict pose un énorme problème à la Pro League, qui doit voter demain sur un format de championnat à 16 clubs, sans les Waaslandiens. Le coup d'envoi de la compétition dans une semaine est donc en danger.