Deux fois quatrième des Mondiaux indoor sur 60m, en 2010 et 2012, l'athlète a été testé positif à la "diméthylbutylamine" lors d'un contrôle d'urine en compétition, en mars dernier aux championnats en salle des Etats-Unis. Il aurait ingéré cette substance interdite via un complément alimentaire. Le coureur avait accepté à la suite de ce résultat une suspension provisoire qui est entrée en vigueur en avril, précise l'USADA. Au plus haut niveau du sprint mondial, Trell Kimmons avait pris part aux Jeux Olympiques de Londres, en 2012, au sein du relais 4x100m américain. En finale, il avait couru aux côtés de Justin Gatlin, Ryan Bailey, et Tyson Gay, qui ont décroché la médaille d'argent derrière la Jamaïque. En mai 2015, ce résultat a toutefois été effacé des tablettes officielles à la suite d'un test antidopage positif de Tyson Gay. (Belga)

Deux fois quatrième des Mondiaux indoor sur 60m, en 2010 et 2012, l'athlète a été testé positif à la "diméthylbutylamine" lors d'un contrôle d'urine en compétition, en mars dernier aux championnats en salle des Etats-Unis. Il aurait ingéré cette substance interdite via un complément alimentaire. Le coureur avait accepté à la suite de ce résultat une suspension provisoire qui est entrée en vigueur en avril, précise l'USADA. Au plus haut niveau du sprint mondial, Trell Kimmons avait pris part aux Jeux Olympiques de Londres, en 2012, au sein du relais 4x100m américain. En finale, il avait couru aux côtés de Justin Gatlin, Ryan Bailey, et Tyson Gay, qui ont décroché la médaille d'argent derrière la Jamaïque. En mai 2015, ce résultat a toutefois été effacé des tablettes officielles à la suite d'un test antidopage positif de Tyson Gay. (Belga)