"Je me suis battu comme un fou et j'ai laissé mon âme sur le court, ce qui est l'un des plus grands plaisirs en sport", a confié Tsitsipas après sa victoire. "Cette victoire prouve une nouvelle fois que je suis capable de répondre lorsque la situation est délicate", a raconté l'Athénien. "J'ai dû sauver de nombreuses balles de break (NDLR: comme à 1-2 0-40 dans le dernier set), mais je suis parvenu à bien gérer la pression et a très bien jouer sur la fin. David est un excellent joueur de terre battue et je savais que je ne pourrais pas le battre en jouant de manière défensive. Je devais continuer à pousser, car il n'y avait pas d'autre alternative. Il fallait que je sois plus agressif, que je prenne un peu plus de risques et je suis ravi que cela ait payé." Il s'agira de la sixième finale de la carrière de Stefanos Tsitsipas et de la troisième cette année après sa victoire à Marseille, où il avait déjà battu David Goffin en demi-finale, et sa défaite à Dubaï contre Roger Federer. Il y retrouvera ce dimanche l'Uruguayen Pablo Cuevas (ATP 67), 33 ans, repêché en début de semaine comme lucky loser des qualifications. "Ce serait super d'avoir un titre sur terre battue", a poursuivi le Grec. "C'est une surface que j'apprécie énormément. Je l'ai déjà battu à Anvers (NdlR : en 2017). J'avais très bien joué à l'époque, mais c'était sur dur en indoor, ce qui est tout à fait différent. Il a nettement plus d'expérience que moi, mais je suis prêt à relever le défi. Estoril est un superbe endroit et ce serait vraiment sympa d'y remporter quelque chose." (Belga)